Offres De Soins Et Qualité De Vie Des Professionnels (Les) Du Sexe Sous ARV Les Communes De Marcory Et San-Pedro En Côte d’Ivoire

Koné Moussa, Tanoh Say Clémentine

Abstract


Cette étude a porté sur les PVVIH au niveau des professionnelles du sexe en Côte d’Ivoire, singulièrement dans les communes de Marcory et San Pedro. Malgré les politiques mises en oeuvre au niveau international et national en matière de lutte contre le VIH/SIDA, le taux de contamination ne fait que s’accroître. Ainsi, comment les offres de soins de santé à l’endroit des personnes vivant avec le VIH influencent-elles la qualité de vie des professionnels (les) du sexe sous ARV ? Pour répondre à cette interrogation, l’approche qualitative a été mobilisée. Elle a été réalisée avec un échantillon de 25 professionnels du sexe recrutés à l’aide de l’échantillonnage par réseaux ou en boule de neige. Avec ce groupe cible composé de 8 hommes et de 17 femmes dont l’âge varie de 10-13 à 27 ans et plus, des entrevues approfondies ont été menées. Aussi, 05 représentants de la population experte ont été interviewés. Il en ressort que les représentations sociales des ARV expliquent la non observance du traitement. De la même manière, les itinéraires thérapeutiques, l’environnement social et les difficultés économiques influencent l’état de santé physique et psychologique des PS vivant avec le VIH. Il est aussi pointé du doigt les effets secondaires des médicaments. Leur stigmatisation les encourage à une sorte d’auto-victimation qui les éloigne de plus en plus des traitements antirétroviraux. Malgré tout, une radiographie du système de santé en la matière y compris les dispositifs médicaux est à revoir pour mieux aborder la prise en charge de ces malades.

This paper focuses on VPHIV at the level of sex workers in Côte d'Ivoire, particularly in the communes of Marcory and San Pedro. Despite the policies implemented at the international and national level in the fight against HIV/AIDS, the rate of transmission is increasing. So, how does the health care offered to people living with HIV influence the quality of the life of ARV sex workers? To answer this question, the qualitative approach was employed in this study. It was conducted with a sample of 25 sex workers recruited using network or snowball sampling. With this target group of 8 men and 17 women ranging in age from 10-13 to 27 years and over, in-depth interviews were conducted. Also, 05 representatives of the expert population were interviewed. It appears that the social representations of ARVs explain the non-observance of the treatment. Also, therapeutic routes, the social environment, and economic difficulties have a significant positive influence on the physical and psychological health of people living with HIV. Consequently, the side effects of the drug were pointed out. The stigmatization makes them self-victimized, which moves them away from antiretroviral therapy. Nevertheless, a radiography of the health system in this area, including medical devices, should be reviewed to better address the care of these patients.



DOI: http://dx.doi.org/10.19044/esj.2019.v15n5p265

DOI (PDF): http://dx.doi.org/10.19044/esj.2019.v15n5p265

DOI (OPEN REVIEW): http://dx.doi.org/10.19044/esj.2019.v15n5p265

DOI (OPEN REVIEW): http://dx.doi.org/10.19044/esj.2019.v15n5p265


European Scientific Journal (ESJ)

 

ISSN: 1857 - 7881 (Print)
ISSN: 1857 - 7431 (Online)

 

Contact: contact@eujournal.org

To make sure that you can receive messages from us, please add the 'eujournal.org' domain to your e-mail 'safe list'. If you do not receive e-mail in your 'inbox', check your 'bulk mail' or 'junk mail' folders.




Publisher: European Scientific Institute, ESI.
ESI cooperates with Universities and Academic Centres on 5 continents.