Correlation Entre les Motifs d’hospitalisation et l’etat Nutritionnel chez les Enfants Âgés de 6-59 Mois Hospitalisés en Urgence Pédiatrique dans deux Hôpitaux de Référence de Niamey, Niger en 2016

  • Sadou Kangaye Laboratoire de Nutrition et Valorisation des Agro-Ressources, Faculté des Sciences et Techniques, Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger
  • Kamaye Moumouni Service des urgences pédiatriques, Hôpital National de Niamey, Niger
  • Alkassoum Ibrahim Faculté des Sciences de la Santé, Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger
  • Alido Soumana Centre de Réhabilitation Nutritionnelle Interne, Service de Pédiatrie, Hôpital National de Lamordé, Niamey, Niger
  • Mamane Ousman Centre de Réhabilitation Nutritionnelle Interne, Service de Pédiatrie, Hôpital National de Lamordé, Niamey, Niger
  • Hassane Moumouni Faculté des Sciences de la Santé, Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger
  • Hassimi Sadou Laboratoire de Nutrition et Valorisation des Agro-Ressources, Faculté des Sciences et Techniques, Université Abdou Moumouni, Niamey, Niger

Abstract

Any morbid condition exposes the patient to nutritional risk. This paper focuses on determining the correlation between reasons for consultation, malnutrition, length ofstay, and patient stabilization in pediatric emergency unit. We conducted a cross-sectional study in two reference hospitals in Niamey (Niger). A total of 287 children were collected and classified according to the weight/height ratio. The reasons for consultations identified were: syndromes poorly defined by mothers (Smd) (32.06%), fever (30.66%), diarrhoea (21.25%), and acute respiratory infections (ARI) (9.06%). Severe acute malnutrition was more prevalent (58.54%). The variation in incidence of malnutrition displayed febrile statement (23.34%), diarrhoea (18.46%), ARI (5.57%), vomiting (Vst) (4.53%), and syndromes poorly defined by mothers (Smd) (24.04%) (p = 0.0811). The rate of consultations among the malnourished showed 38.07% febrile (p>0.05) OR =1.3 (0.7-2.3); 31.65% diarrhoea (p>0.05) OR = 0.7 (0.3-1.0); 7.3% IRA (p>0.05) OR = 0.4 (0.1-1.2); 13.30% Vst (p= 0.025) OR =2.1 (1.0-4.3); and 31.65% Smd (p>0.05) OR = 0.9 (0.5-1.7). Almost all patients (93.3%) had remained in the stabilization phase for more than three days and 82.67% had a favourable outcome. Smd, IRA, and Vst are correlated to malnutrition respectively with 32.05% (p=0.07), 0.9 (0.5; 1.7); 31.65% (p=0.071), 0.4 (0.1; 1.2); 9.05% (p=0.025), 2.1 (1.0; 4.3).


Tout état morbide expose le patient à un risque nutritionnel. L’objectif de l’étude était de déterminer la corrélation entre les motifs de consultation, la malnutrition, la durée de séjour et la stabilisation des patients aux urgences pédiatriques. Ils’agit d’une étude descriptive transversale conduite dans deux hôpitaux de référence de Niamey (Niger). Au total, 287 enfants ont été systématiquement colligés et classés selon la valeur du rapport poids/taille. Les motifs de consultations identifiés étaient, les syndromes mal définis par les mères (Smd), (32,06%), la fièvre (30,66%), la diarrhée (21,25%) et les Infections Respiratoires Aiguës (IRA) (9,06%). La Malnutrition Aigüe Sévère (MAS) était prédominante avec 58,54% contre 24,04% d’état Nutritionnel Normal (NL) et 17,42% de Malnutrition Aigüe Modérée (MAM). Par ailleurs,il a été retrouvé chez les enfants admis pour états fébriles, diarrhée, IRA, vomissements et pour Smd une malnutrition avec une Fréquence respective de (23,34 ; (18,46%) (5,57%) (4,53%) ; (24,04%) ; (p=0,0811). Les fréquences des états fébriles, des diarrhées, des IRA, des vomissements et des Smd étaient respectivement de 38,07% ; 31,65% ; 7,3% ; 13,30% et 31,65%. Cependant, ces fréquences ne montraient pas une corrélation statistiquement significative entre la malnutrition et les motifs de consultation. La presque totalité des patients, (93,3%) était restée en phase de stabilisation plus de trois jours et pour 82,67%, l’issue du traitement était favorable. La répartition des fréquences des issues favorables pour les Smd, les IRA et les vomissements étaient respectivement de 32,05% (p = 0,07, 0,9 (0,5 ; 1,7)) ; 31,65% (p = 0.071, 0,4 (0.1 ; 1,2)) ; 9,05% (p = 0,025, 2,1 (1,0 ; 4,3)).Mais, il n’existe pas de corrélation statistiquement significative entre les motifs de consultations et l’issue du traitement.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-03-31
How to Cite
Kangaye, S., Moumouni, K., Ibrahim, A., Soumana, A., Ousman, M., Moumouni, H., & Sadou, H. (2019). Correlation Entre les Motifs d’hospitalisation et l’etat Nutritionnel chez les Enfants Âgés de 6-59 Mois Hospitalisés en Urgence Pédiatrique dans deux Hôpitaux de Référence de Niamey, Niger en 2016. European Scientific Journal, ESJ, 15(9), 214. https://doi.org/10.19044/esj.2019.v15n9p214