Diversité des Espèces de Faunes Chassées et Impact sur la Biodiversité Animale (Nord-Ouest du Bénin)

Daniel Sika Chabi-Boni, Armand K. Natta, Sedjro Gilles Armel Nago, Guy Apollinaire Mensah

Abstract


Hunting is an important activity for communities close to wildlife reserves, despite its negative impacts on wildlife. For one and a half day, daily monitoring was conducted alongside the hunters during 203 hunting parties in the study area. This paper focuses on identifying the species hunted, to analyze the different sampling sites, and to evaluate the pressure on the fauna. The use of Generalized Linear Models realized in the software R 3.4.1 allowed the treatment of the data of the collected species. A total of 2712 game animals, belonging to 09 orders of animals and 34 species, were identified among the samples. The most severed species were small-sized species such as Lepus crawashayi (31.12%), Francolinus bicalcaratus (29.09%), and Thryonomys swinderianus (10.88%). Most game is slaughtered in the fields (53.28%), fallows (29.17%) and on rocky outcrops (3.32%), and some are taken from the protected savannah (1.29%). The samples are non-selective, resulting in damage to wildlife biodiversity. This pressure is also manifested by the presence of endangered species in the IUCN Red List samples, such as the vulnerable Ourebie (Ourebia ourebia) (VU) and Denham’s Bustard (Neotis denhami), another critically endangered species (CR). The harvested species are small resilient species that are resistant to hunting pressure for the moment. As the population increases, this hunt will no longer be sustainable.


La chasse est une activité importante pour les communautés proches des réserves de faunes malgré ses impacts négatifs sur les espèces sauvages. Durant un an et demi, un suivi quotidien a été mené aux côtés des chasseurs pendant 203 parties de chasse dans la zone d’étude. L’objectif de cette étude était de recenser les espèces chassées, d’analyser les différents lieux des prélèvements et d’évaluer la pression subie par la faune. L’utilisation des Modèles Linéaires Généralisés réalisés avec le logiciel R 3.4.1 ont permis le traitement des données des espèces prélevées. Au total, 2712 gibiers appartenant à 09 ordres d’animaux et 34 espèces ont été recensés parmi les prélèvements. Les espèces les plus abattues étaient des espèces de petites tailles comme Lepus crawashayi (31,12 %), Francolinus bicalcaratus (29,09 %) et Thryonomysswinderianus (10,88 %). La plupart des gibierssont abattus dans les champs (53,28%) et les jachères (29,17%) et sur les affleurements rocheux (3,32%) et quelques-uns sont prélevés à l’intérieur de la savane protégée (1,29%). Les prélèvements sont non sélectifs, d’où des atteintes à la biodiversité faunique. Cette pression se manifeste aussi par la présence des espèces menacées dans les prélèvements , inscrites sur la liste rouge de l’UICN, comme l’Ourebie (Ourebia ourebia) , une espèce vulnérable (VU) et l’Outarde de Denham (Neotis denhami), une autre espèce en danger critique (CR). Les espèces prélevées sont des espèces résilientes de petites tailles qui résistent à la pression de la chasse pour le moment, mais, avec l’augmentation de la population, cette chasse ne sera plus soutenable.

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.19044/esj.2019.v15n9p263

DOI (PDF): http://dx.doi.org/10.19044/esj.2019.v15n9p263


European Scientific Journal (ESJ)

 

ISSN: 1857 - 7881 (Print)
ISSN: 1857 - 7431 (Online)

 

Contact: contact@eujournal.org

To make sure that you can receive messages from us, please add the 'eujournal.org' domain to your e-mail 'safe list'. If you do not receive e-mail in your 'inbox', check your 'bulk mail' or 'junk mail' folders.




Publisher: European Scientific Institute, ESI.
ESI cooperates with Universities and Academic Centres on 5 continents.