Sédimentologie, Granulométrie, Analyse Séquentielle et Paléoenvironnements du Remplissage Holocène Récent de la Baie de Loango dans le Secteur de Kivesso (République du Congo)

  • Miyouna Timothée Université Marien NGOUABI, Faculté des Sciences et Techniques, Laboratoire des Géosciences, B.P., République du Congo
  • Elenga Hilaire Centre de Recherches Géologiques et Minières (CRGM), Brazzaville, République du Congo
  • Essouli Olivier Florent Université Marien NGOUABI, Faculté des Sciences et Techniques, Laboratoire des Géosciences, Brazzaville, République du Congo
  • Koubetchi Tsimba Jeannalpha Dorlya Université Marien NGOUABI, Faculté des Sciences et Techniques, Laboratoire des Géosciences, Brazzaville, République du Congo
  • Malounguila-Nganga Dieudonné Maurice Centre de Recherches Géologiques et Minières (CRGM), Brazzaville, République du Congo
  • Makoundi Issouessou Queen Dietrich Université Marien NGOUABI, Faculté des Sciences et Techniques, Laboratoire des Géosciences, Brazzaville, République du Congo
  • Boudzoumou Florent Institut de Recherche en Sciences Exactes et Naturelles (IRSEN), Brazzaville, République du Congo

Abstract

The sedimentological study, grain-size analyses, mineralogical and sequences analyses coupled with 14C radiocarbon has been achieved in the Loango bay, sector of Kivesso. The paper focuses on understanding the nature, the origin, the mechanism of transportation, the palaeoenvironments of sedimentation as well as the sequential organisation of the sedimentary late Holocene deposit of the Loango bay in the Kivesso sector. The study reveals a swampy zone developed between 500 years B.P. and 300 years B.P. on a coastal sandy barrier, built during the last Holocene regression. This swampy zone occupied the sector of Kivesso and was covered by an ombrophile forest. The swampy zone was progressively filed by sediments coming from the “Serie des Cirque” of Diosso and transported by small rivers having a contrasted velocity, sometimes torrential. The deposit is organized into meandering fining upward elementary sequences type fluvial. Two mega sequences corresponding to two phases of filling have been evidenced. The first mega sequence dated between 500 years B.P. and 300 years B.P., corresponds to the units 2 and 3. It is characterized with the development of swampy zone and its filling up by the sediments transported by the rivers coming from the bottom of the “Cirques de Diosso”. The second mega sequence dated between 300 years B.P. and 100 years B.P., marksthe scouring by the rivers of their own channels that developed the terraces. This second mega sequence ends by a normal resumption of the usual rivers dynamic as described in the first mega sequence. The apparition of the halloysite only in the first mega sequence (units 2 and 3), under the big terraces (unit 4), suggest a hydration in-situ of the kaolinite inherited from “Série des Cirques”. This evolution of the sedimentation and palaeoenvironments is in accordance with the rehumidification of the climate at 500 years B.P. as described by Helenga et al. (1992b, 2001).


L’étude sédimentologique, granulométrique, minéralogique et séquentielle associée aux datations au radiocarbone ( 14C) a été réalisée dans la baie de Loango dans le secteur de Kivesso. Elle a pour but de mieux comprendre la nature, l’origine, les mécanismes de transport, les paléoenvironnements de sédimentation ainsi que l’organisation séquentielle du remplissage sédimentaire Holocène récent de la baie de Loango. L’étude met en évidence une zone marécageuse qui s’est développée entre 500 ans B.P. et 300 ans B.P. sur un cordon sableux littoral, édifié lors de la dernière régression Holocène qui couvrait le secteur de Kivesso. Cette zone marécageuse peu profonde et couverte par une forêt ombrophile a été progressivement colmatée par des sédiments provenant de la série des Gorges de Diosso et transportés par des cours d’eau à compétence contrastée, parfois torrentielle. Le dépôt est structuré en séquences élémentaires fluviatiles méandriformes de type chenaux. Deux méga séquences correspondant à deux grandes phases de colmatage ont été mises en évidence. La première méga séquence datée entre 500 ans B.P. et 300 ans B.P. correspond aux unités 2 et 3. Elle marque le développement des marécages et de leur colmatage par les cours d’eaux côtiers qui prennent naissance aux pieds des gorges de Diosso. La deuxième méga séquence datée entre 300 ans B.P. et 100 ans B.P., marque le creusement par les cours d’eau de leurs propres chenaux en cherchant à rétablir un nouveau profil d’équilibre au cours duquel se développent des terrasses. Cette deuxième méga séquence se termine par une reprise normale de la dynamique habituelle des cours d’eau telle que décrite dans la première méga séquence. L’apparition de l’halloysite uniquement dans la première méga séquence (unités 2 et 3) située sous les grandes terrasses (unité 4), suggèrent une hydratation in-situ de la kaolinite héritée de la série des Gorges. Cette évolution de la sédimentation et des paléoenvironnements est en rapport avec la réhumidification du climat à 500 ans B.P. telle que décrite par Helenga et al. (1992b, 2001).

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-05-31
How to Cite
Timothée, M., Hilaire, E., Florent, E. O., Dorlya, K. T. J., Maurice, M.-N. D., Dietrich, M. I. Q., & Florent, B. (2019). Sédimentologie, Granulométrie, Analyse Séquentielle et Paléoenvironnements du Remplissage Holocène Récent de la Baie de Loango dans le Secteur de Kivesso (République du Congo). European Scientific Journal, ESJ, 15(15), 531. https://doi.org/10.19044/esj.2019.v15n15p531