Analyse et Interprétation des Données Magnétiques au Sol du Secteur NNE d’Achemmach (Maroc central)

Mezougane Hafid, Aissa Mohamed, Moussaid Azizi, Souiri Muhammad, Souiah Mohamed

Abstract


The Achemmach mining field is about 40 km from the SSW of the city of Meknes and 6 km NE of the El Hammam mine. Our study area is located in the NNE of this mining zone. It is in the Paleozoic massif of the Central Morocco. Geologically, the area is made up of two Paleozoic groups: (i) A metasedimentary set which is composed of two units: limestone and shallysandstone of the Upper Middle ages and the other flyshoid of the Upper Visean-Namurian ages, and (ii) a magmatic set that ismaterialized by volcanic rocks (pillow basalt), hypo-volcanic rocks (dolerite) and plutonicrocks (olivine gabbros). Structurally, the Visean-Namurian formations of the NNE region of Achemmach are affected by the major Namuro-Westphalian event of hercynian orogenesis, characterized by NW-SE shortening.This event is responsible for a general NE-SW to NNE-SSW folding, NE-SW shearat regional-scale, development of NE-SW to NNE-SSW subparallel to schistosity and N130 to N150sinistral faults. A geophysical survey by groundbased magnetism of the total field was carried out on this area. Crossreferencing of geophysical and geological data showed: i) a well-defined anomaly to the west of the area, which coincides with the outcrop of basic rocks and surrounding greenish pelites. This could be either from a richness of basic rocks (gabbros, basic lava and dolerites) in magnetic minerals (magnetite),or from a difference in magnetic susceptibility between the different facies, or from a disturbing magnetic body not flush at the surface; and ii) an anomaly to the east, of lesser extent, which generally coincides with the NE-SW shear zone bringing together the flysches of the Upper ViseanNamurien to the east and the limestone and sandstone volcano series of the Middle Upper Visean to the west. This anomalous axis could be due to a large difference in magnetic susceptibility between superimposed formations. However, the expression of the anomaly only in the southern part of the shear zone but not in its northern part suggests a source other than the difference in magnetic susceptibilitysuch as a concentration of magnetic minerals (pyrrhotite, magnetite...).


La région NNE d’Achemmach se situe à 40 km environ au SSW de la ville de Meknès et à 6 km au NE de la mine d’El Hammam. Elle fait partie du massif paléozoïque du Maroc central. Géologiquement, le secteur est formé de deux ensembles paléozoïques : (i) Un ensemble méta-sédimentaire composé de 2 unités : l’une calcaire et shisto-gréseuse d’âge Viséen moyensupérieur et l’autre flyschoïde d’âge Viséen supérieur-Namurien, et (ii) un ensemble magmatique matérialisé par des roches volcaniques (basaltes en coussins), des roches hypo-volcaniques (dolérites) et des roches plutoniques (gabbros à olivine). Structuralement, les terrains du Viséen-Namurien de la région NNE d’Achemmach sont affectés par l’évènement majeur namurowestphalien de l’orogenèse hercynienne (raccourcissement NW-SE). Celui ci est responsable d’un plissement synchisteux d’orientation générale NE-SW à NNE-SSW, de cisaillements NE-SW d’ampleur régionale, du développement de failles NE-SW à NNE-SSW subparallèles à la schistosité et de failles N130 à N150 à jeu senestre. Une campagne géophysique par magnétisme du champ total a été réalisée sur ce secteur. Le recoupement des données de cette campagne avec les données géologiques montre: i) une anomalie bien marquée à l’ouest du secteur, qui coïncide avec l’affleurement des roches basiques et des pélites verdâtres encaissantes. Celle-ci pourrait être originaire soit d’une richesse des roches basiques (gabbros, laves basiques et les dolérites)en minéraux magnétiques (magnétite),soit d’une différence de susceptibilité magnétique entre les différents faciès, soit encore d’un corps magnétique perturbateur non affleurant à la surface ; et ii) une anomalie à l’est, de moindre extension, et qui coïncide globalement avec la zone de cisaillement NE-SW mettant en contact les flyschs du Viséen supérieur-Namurien à l’est et la série calcaire et gréso-pélitique à volcanisme du Viséen moyen-supérieur à l’ouest. Cet axe anomalique pourait être dû à une grande différence de susceptibilité magnétique entre les formations en contact. Cependant l’expression de l’anomalie uniquement dans la partie sud de la zone de cisaillement mais pas dans sa partie nord, fait penser à une source autre que la différence de susceptibilité magnétique telle qu’une concentration de minéraux magnétiques (pyrrhotite, magnétite…).

Full Text:

PDF



European Scientific Journal (ESJ)

 

ISSN: 1857 - 7881 (Print)
ISSN: 1857 - 7431 (Online)

 

Contact: contact@eujournal.org

To make sure that you can receive messages from us, please add the 'eujournal.org' domain to your e-mail 'safe list'. If you do not receive e-mail in your 'inbox', check your 'bulk mail' or 'junk mail' folders.




Publisher: European Scientific Institute, ESI.
ESI cooperates with Universities and Academic Centres on 5 continents.