Analyse Empirique De L’impact De L’instabilité De L’aide Publique Au Développement Sur La Croissance Économique Au Congo Brazzaville

  • Samba Bruno Faculté des sciences économiques, Université Marien Ngouabi, Brazzaville. École supérieure de gestion et d’administration des entreprises (ESGAE), Brazzaville. Ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, Centre de recherche et d’études en sciences sociales et humaines (CRESSH), Congo
Keywords: Instabilité De L’aide Publique Au Développement, Volatilité Conditionnelle, Modèle Autorégressif Conditionnellement Hétéroscédastique Généralisé, Modèle De Croissance Endogène, Produit Intérieur Brut Réel Per Capita, Congo Brazzaville

Abstract

Cet article contribue au débat sur l’efficacité de l’aide publique au développement au niveau macroéconomique. L’hypothèse émise est que l’aide publique au développement est favorable à l’augmentation du produit intérieur brut réel par habitant. Partant du fait que les nouvelles techniques économétriques ont la capacité de faciliter la réalisation des investigations dynamiques, l’instabilité est appréhendée comme une volatilité conditionnelle déployée par un modèle autorégressif conditionnellement hétéroscédastique généralisé. La série de la volatilité conditionnelle obtenue est utilisée dans un modèle de croissance endogène, augmenté et amélioré, comme une variable à part entière. En utilisant les données annuelles du Congo Brazzaville, sur la période 1968-2014, l’article teste si l’instabilité attendue de l’aide publique au développement est un facteur déterminant de l’efficacité de l’aide. En contrôlant les niveaux de la volatilité conditionnelle, l’aide constitue, ceteris paribus, un instrument puissant et complet. Dans l’ensemble des régressions, les corrélations trouvées sont significatives et positives entre l’aide publique au développement, la volatilité conditionnelle de l’aide et la croissance économique.

This article contributes to the debate on the effectiveness of official development aid at the macroeconomic level. The assumption is that official development aid is conducive to increasing real gross domestic product per capita. Starting from the fact that new econometric techniques have the capacity to facilitate the realization of dynamic investigations, instability is viewed as a conditional volatility deployed by a generalized autoregressive conditional heteroskedasticity model. The series of conditional volatility obtained is used as a variable on its own, in an endogenous, augmented and improved growth model. Using the Congo Brazzaville annual data for the period from 1968 to 2014, the article tests whether the expected instability of official development aid is a determining factor in the effectiveness of such an. By controlling the levels of conditional volatility, aid constitutes, ceteris paribus, a powerful and comprehensive instrument. In all regressions, the correlations found are significant and positive between official development aid, conditional volatility of official development aid and economic growth.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-12-31
How to Cite
Bruno, S. (2019). Analyse Empirique De L’impact De L’instabilité De L’aide Publique Au Développement Sur La Croissance Économique Au Congo Brazzaville. European Scientific Journal, ESJ, 15(34), 193. https://doi.org/10.19044/esj.2019.v15n34p193