Impacts De La Production Du Coton Conventionnel Sur La Qualite Des Eaux Dans Le Bassin Versant De L’alibori Au Benin

  • Bachabi Alidou Abdoul’ganyi Laboratoire Pierre PAGNEY : Climat, Eau, Ecosystèmes et Développement (Université d’Abomey-Calavi Cotonou)
  • Agbon Apollinaire Cyriaque Laboratoire des Applications Géomatiques et Gestion de l'Environnement (Campus Universitaire d'Adjarra/Université d’Abomey-Calavi
  • IssaMaman Sanni Laboratoire Pierre PAGNEY : Climat, Eau, Ecosystèmes et Développement (Université d’Abomey-Calavi Cotonou)
  • Boko Michel Laboratoire Pierre PAGNEY : Climat, Eau, Ecosystèmes et Développement (Université d’Abomey-Calavi Cotonou)
Keywords: Coton conventionnel, Impacts, eaux, bassin versant, Alibori

Abstract

La filière du coton conventionnel est l’une des filières prioritaires du secteur agricole béninois. Cette activité, bien qu’étant l’une des activités agricoles piliers du développement économique béninois, n’est pas sans impacts négatifs sur l’environnement. En effet, les pratiques actuelles des cotonculteurs dans le bassin versant de l’Alibori liées à une mauvaise utilisation des intrants (engrais et pesticides) à des fins agricoles sont sources de dégradation de la qualité des eaux et par conséquence de l’état de santé des populations. La présente recherche analyse des impacts de la production du coton conventionnel sur la qualité des eaux dans le bassin versant de l’Alibori. Les échantillons d’eau ont été prélevés et analysés en saison sèche (décembre 2016) et en saison pluvieuse (août 2017) au niveau de seize (16) sites en eaux de surface, six (6) sites en eaux de puits/forages. Les impacts ont été analysés par la matrice de Léopold et al. (1971) croisée avec le guide, adapté par l'Agence Béninoise pour l'Environnement (ABE, 1998). Ces différentes méthodes utilisées ont été appuyées par les enquêtes socio-économiques sur le terrain. Les résultats montrent la présence des métaux lourds (cadmium et plomb) dans toutes les eaux des puits et de surface en saison pluvieuse (cadmium et le plomb). Ceci s’explique par les apports des produits chimiques par le ruissellement superficiel vers la nappe phréatique et des eaux de surface. Par exemple le cadmium a atteint 60 μg/L alors que la norme est de 5 μg/L. Selon les résultats d’enquêtes auprès des cotonculteurs, ces métaux lourds absorbés provoquent chez l’homme desmaladies comme les maux de ventre selon 16,67 %, les maux des yeux pour 0,34 %, la diarrhée par 11,90 %, les problèmes de respiration aux dires de 5,78 %, la toux pour 3,40 %, le rhume selon 2,72 %, les infections selon 2,72 %, le paludisme selon 14,29 % et les maux de tête par 42,18 %.

The conventional cotton sector is one of the priority sectors of Benin's agricultural sector. This activity, although one of the agricultural activities that are pillars of Benin's economic development, is not without negative impacts on the environment. Indeed, the current practices of cotton growers in the Alibori watershed, linked to the poor use of inputs (fertilisers and pesticides) for agricultural purposes, are a source of degradation of water quality and consequently of the state of health of the populations. This research analyses the impacts of conventional cotton production on water quality in the Alibori catchment area.Water samples were taken and analysed during the dry season (December 2016) and the rainy season (August 2017) at sixteen (16) surface water sites and six (6) well water/borehole sites. The impacts were analysed using the matrix of Léopold et al (1971) crossed with the guide, adapted by the Benin Environment Agency (ABE, 1998). These different methods were supported by socio-economic field surveys. The results show the presence of heavy metals (cadmiumand lead) in all well and surface water during the rainy season. This is due to chemical inputs from surface runoff to groundwater and surface water. For example, cadmium has reached 60 μg/L while the standard is 5 μg/L. According to the results of surveys of cotton growers, these absorbed heavy metals cause illnesses in humans such as stomach aches (16.67 per cent), eye aches (0.34 per cent), diarrhoea (11.90 per cent), breathing problems (5.78 per cent), coughs (3.40 per cent), colds (2.72 per cent), infections (2.72 per cent), malaria (14.29 per cent) and headaches (42.18 per cent).

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-02-29
How to Cite
Abdoul’ganyi, B. A., Cyriaque, A. A., Sanni, I., & Michel, B. (2020). Impacts De La Production Du Coton Conventionnel Sur La Qualite Des Eaux Dans Le Bassin Versant De L’alibori Au Benin. European Scientific Journal, ESJ, 16(6), 435. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n6p435