Evolution de la Pression Glossinaire à la Station d’Avétonou au Sud-Ouest du Togo

Kotoe Mensah Délako, Seme Kpassi, Kossoga Kakom Assota, Koumessi Léopold Komi, Dao Badabadi, Talaki Essossina, Pitala Wéré, Lombo Yao, Kpemoi Kossi

Abstract


The Avetonou station is one of the oldest animal production research stations in the sub-region of West Africa. The new directions of the station in recent years no longer allow the continuation and the sustainable achievements of research, especially in the fight against the animal trypanosomiasis undertaken since the 1980s. Also, it is necessary to point out that since then, cattle breeding in the area have not stopped recording pathological and economical difficulties due to the proliferation and threats of the tsetse in the area. This paper, however, focuses on highlighting the point and updating the research results previously acquired in the 1980s by Mawuena and recovered in 2011 by Talaki. This is with the aim of seeking a solution approach in addressing this problem in the future. To do this, entomological and parasitological surveys were conducted in 2016 in the station of Avetonou and in the surrounding villages. The results showed that the average density of the tsetse went from 0.2 (1986) to 2.2 (2011), and then to 1.06 (2016) resulting in an increment of more than five times. Similarly, the prevalence of the disease rose from 4.7% to 22.78%, and then to 23.8%. Trypanosoma Vivax and Glossina palpalis palpalis were the most dominant species of parasites and the vectors. The wooded vegetation of the station, the demographic pressure on the flora, and the proliferation of wild animals might be the reasons for this significant infestation.


La station d’Avétonou constitue un site de réservoir de vecteur de glossine à cause de sa faune sauvage importante et son biotope favorable car elle est proche du fleuve Zio et jouit d’un climat relativement humide et d’une végétation constituée de forêt galerie et de savane arborée. Aussi, la prévalence de la maladie dans les troupeaux ne cesse de croître d’année en année et l’élevage bovin dans la zone n’a cessé d’enregistrer des difficultés d’ordre pathologique et économique liées à la prolifération et aux menaces des glossines dans le milieu. Cette étude a pour objectif de faire l’état des lieux et actualiser les résultats de recherche jadis acquis dans les années 1980 par Mawuena et reprise en 2011 par Talaki afin de rechercher dans l’avenir une approche de solution à ce problème. Pour se faire, des enquêtes entomologiques et parasitologiques ont été menées en 2016 à la station d’Avétonou et dans les villages environnants. Les résultats ont montré que la densité moyenne des glossines est passée de 0,2 (1986) à 2,2 (2011) puis à 1,06 (2016) soit une augmentation de plus de cinq fois. Dans le même ordre, la prévalence de la maladie est passée de 4,7% à 22,78% puis à 23,8%. Trypanosoma vivax et Glossina palpalis palpalis ont été les espèces de parasites et de vecteurs les plus dominants. Cette évolution sans cesse croissante de la prolifération des glossines et de son infestation risque de compromettre l’élevage bovin dans le milieu; des mesures de lutte contre le vecteur doivent être entreprises pour préserver la santé des troupeaux et sauvegarder l’élevage des bovins en général dans la zone.

Full Text:

PDF



European Scientific Journal (ESJ)

 

ISSN: 1857 - 7881 (Print)
ISSN: 1857 - 7431 (Online)

 

Contact: contact@eujournal.org

To make sure that you can receive messages from us, please add the 'eujournal.org' domain to your e-mail 'safe list'. If you do not receive e-mail in your 'inbox', check your 'bulk mail' or 'junk mail' folders.




Publisher: European Scientific Institute, ESI.
ESI cooperates with Universities and Academic Centres on 5 continents.