Evaluation Au Laboratoire De L’effet Larvicide Du Baume De Cajou Et De Trois Huiles Végétales À Base Des Plantes De Tephrosia Purpurea, Ricinus Communis Et Thevetia Neriifolia Pour Contrôler Les Populations De Plutella Xylostella L. 1758 (Lepidoptere, Pl

  • Fernand A. Sotondji Faculté des Sciences et Techniques, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Cocou Angelo Djihinto Maître de Recherche (CAMES) à l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin
  • Douro Kpindou O. Kobi Chargé de Recherche (CAMES) Chercheur entomologiste à IITA, Bénin
  • Elie Dannon Enseignant Chercheur en Entomologie Agricole, Université Nationale des Sciences, Technologies, Ingénieries, et de Mathématiques d’Abomey (UNSTIM), Bénin
  • Gildas Zodome Faculté des lettres Arts et Sciences Humaines, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Euloge Adjou Enseignant- Chercheur en Technologie Alimentaire à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi, Béni
  • Daniel C. Chougourou Enseignant Chercheur au Département Génie de l’Environnement à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC), Bénin
  • Mohamed M. Soumanou Professeur titulaire en Biochimie à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi, Bénin
Keywords: Plutella Xylostella, Huile Végétale, Doses Léthale, Larve, Expérimentation Au Laboratoire, Lutte Biologique

Abstract

Cette étude a évalué l’effet larvicide du baume de cajou extrait à froid et de trois huiles végétales à base des plantes de Tephrosia purpurea, Ricinus communis et Thevetia neriifolia, dans les conditions d’élevage au laboratoire de Plutella xylostella L. 1758 (Lepidoptera, Plutellidae) insecte ravageur du chou au Bénin. L’efficacité des biopesticides étudiés a été comparée à celle d’un insecticide de synthèse (Lambda cyalothrine) et à celle d’un pesticide botanique de référence (Topbio). Des tests ont été réalisés sur les larves des stades 2 et 3 de P. xylostella. Deux expérimentations ont été réalisées dans cette étude. Dans la première expérimentation, les produits ont été testés sur le stade L3 de P. xylostella, avec les doses de 100%, 75%, 50%, 25% et 10% de chacun des produits végétaux et de Lambda Cyhalothrine. A la deuxième expérimentation, les mêmes produits végétaux ont été testées sur le stade L2 du même insecte avec les doses de 50%, 25%, 10%, 5%, 3%, 2% et 1% comparées au témoin de référence Lambda cyalothrine aux doses de 10%, 5%, 3%, 2%,1%, 0,5%. Les mortalités ont été observées toutes les 24 heures jusqu’au neuvième jour après exposition. Le dispositif utilisé pour les tests biologiques est un bloc complètement randomisé. La formule d’Abbott a été utilisée pour corriger les taux de mortalité au niveau des insectes traités. Les variables mesurées sont la mortalité des larves, la formation des chrysalides et l’émergence des adultes. Ces variables sont soumises à une analyse de variance avec le logiciel XLSTAT version 2019. Les DL 50 pour cinq jours ont été déterminées suivant le modèle de regression de Cox de détermination de la dose correspondante à une proportion. Les résultats ont montré que les huiles végétales et le baume de cajou sont les biopesticides prometteurs pour le contrôle des populations de P. xylostella. Pour la première expérimentation, les taux de mortalité des larves L3 de P. xylostella n’étaient pas significativement différents entre les doses d’application de 25% de Topbio et d’huile de T. purpurea. Des mortalités de 100% ont été enregistrées avec les doses de 100%, 75%, 50% et 25% de tous les produits utilisés sur le stade L2 et L3. Lors de la deuxième expérimentation, 100% de mortalité ont été enregistrées à une dose d’application de 10% respectivement pour le Topbio, l’huile de T. purpurea, le CNSL, et l’huile de R. communis. Aucune différence significative n’a été enregistrée au seuil de 5% entre les doses de 10% d’huile de T. purpurea et 3% du témoin de référence Lambda cyalothrine. Les témoins ont enregistré le plus fort taux de chrysalides et d’adultes. Ces deux paramètres ont été fonction de la dose. Pour tous les produits utilisés, quel que soit le stade larvaire de P. xylostella, la réponse effet/dose a été significative. Le baume de cajou et les trois huiles végétales se positionnent comme une alternative aux pesticides de synthèses pouvant être utilisé en culture maraîchère.  

This study aims to evaluate the larvicidal effect of three vegetable oils: Tephrosia purpurea, Ricinus communis, Thevetia neriifolia, and cashew balm in the management of Plutella xylostella L. 1758 (Lepidoptere, plutellidae) pest insects of cabbage in the laboratory. The efficacy of the extracts has been compared to that of a synthetic insecticide (Lambda cyalothrin) and that of a botanical pesticide (Topbio). Larval tests were carried out on larvae of stages 2 and 3. Two experiments were set up in this study. In the first experiment, the products were tested on the L3 stage of P. xylostella, with the doses of 100%, 75%, 50%, 25% and 10% while in the second, the same products were tested on the L2 stage of the same insect with the doses of 50%, 25%, 10%, 5%, 3%, 2% and 1% compared to the reference control Lambda cyalothrin at the doses of 10%, 5%, 3 %, 2%, 1%, 0.5%. The mortalities were read 24 hours after exposure until the ninth day. The device used for biological tests is a completely randomized block. Abbott's formula has been used to correct mortality rates for treated insects. The variables measured are the mortality rate, the formation of pupae and the emergence of adults. These variables are subjected to an analysis of variance with the XLSTAT software version 2019. The LD 50 for eight days were determined according to the Cox regression method of determining the dose corresponding to a proportion. The results showed that vegetable oils and cashew balm are the promising species in the management of dose-dependent P. xylostella. For the first experiment, the mortality rates of L3 larvae of P. xylostella were not significantly different between the 25% application doses of Topbio and T. purpurea. Mortalities ranging from 100% were recorded with the doses of 100%, 75%, 50% and 25% of all the products used on the L2 and L3 stages. During the second experiment, 100% mortality was recorded at an application dose of 10% respectively for Topbio, T. purpurea, CNSL, and R. communis. No significant difference was recorded at the 5% threshold between the 10% doses of T. purpurea and 3% of the reference control Lambda cyalothrin. Witnesses recorded the highest rate of pupae and adults. These two parameters were a function of the dose. For all the products used, whatever the larval stage of P. xylostella, the effect / dose response was significant. Cashew balm and the three vegetable oils are positioned as an alternative to synthetic pesticides that can be used in market gardening.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-08-31
How to Cite
A. Sotondji, F., Angelo Djihinto, C., Kpindou O. Kobi, D., Dannon, E., Zodome, G., Adjou, E., C. Chougourou, D., & M. Soumanou, M. (2020). Evaluation Au Laboratoire De L’effet Larvicide Du Baume De Cajou Et De Trois Huiles Végétales À Base Des Plantes De Tephrosia Purpurea, Ricinus Communis Et Thevetia Neriifolia Pour Contrôler Les Populations De Plutella Xylostella L. 1758 (Lepidoptere, Pl. European Scientific Journal, ESJ, 16(24), 29. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n24p29
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences