Suivi De La Cinétique Du Développement Racinaire Des Plantes Destinées A La Stabilisation Des Talus Marneux De L’axe Autoroutier Fès-Taza (Nord Du Maroc)

  • Aicha Mouisat Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV), Rabat, Maroc
  • Ahmed Douaik Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Rabat, Maroc
  • Chaouki Al Faiz Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Rabat, Maroc
  • Chérif Harrouni Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV), Rabat, Maroc
  • Abdelkrim Derradji Société Nationale des Autoroutes du Maroc, Rabat, Maroc
  • Nour-Eddine Benaoda Tlemçani Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV), Rabat, Maroc
Keywords: Autoroute, Erosion Hydrique, Génie Biologique, Sol Marneux, Système Racinaire, Talus

Abstract

Le passage de l’autoroute Fès-Taza (Maroc) à travers des substrats marneux a engendré des talus particulièrement sensibles à l’érosion hydrique. En effet, sitôt confectionnés, ces talus subissent différentes formes d’érosion avec des sévérités variant avec l’intensité des pluies. Vu que la stabilisation mécanique s’est révélée difficile et trop coûteuse, les auteurs ont envisagé de faire appel au génie biologique mettant en œuvre les plantes qui contribuent au maintien du sol grâce à leur système racinaire. Ce travail concerne l’évaluation de l’effet, sur la stabilité du sol, de plusieurs espèces végétales plantées sur des talus marneux de l’axe autoroutier Fès-Taza. Des espèces prometteuses ont fait l’objet d’un suivi sous conditions contrôlées pour mieux comprendre la cinétique du développement de leurs racines. Il s’agit de: Acacia cyanophylla, Arundo donax, Medicago arborea, Prosopis pubescens, Retama monosperma et Spartium junceum. Ce suivi a été réalisé sur un substrat prélevé à partir des talus marneux de l’autoroute Fès-Taza et mis dans des mini-rhizotrons pour suivre la croissance et l’architecture du système racinaire. Acacia cyanophylla et Arundo donax, sont les espèces qui ont montré les densités racinaires les plus élevées. Medicago arborea est l’espèce qui a enregistré la vitesse moyenne d’allongement racinaire maximale parmi les espèces testées (9,3 cm/mois). Ces six espèces ont montré des caractéristiques complémentaires nécessaires au maintien des talus. On les recommande comme composition floristique dans des conditions similaires.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-08-31
How to Cite
Mouisat, A., Douaik, A., Al Faiz, C., Harrouni, C., Derradji, A., & Benaoda Tlemçani, N.-E. (2020). Suivi De La Cinétique Du Développement Racinaire Des Plantes Destinées A La Stabilisation Des Talus Marneux De L’axe Autoroutier Fès-Taza (Nord Du Maroc). European Scientific Journal, ESJ, 16(24), 287. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n24p287
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences