Analyse De Vulnérabilités Des Systèmes Agraires De La Région De La Boucle Du Mouhoun Au Burkina Faso

  • Joachim Bonkoungou Chargé de recherches en géographie, INERA/CREAF Kamboinsé, Burkina Faso
  • Jérôme Compaore Chargé de recherches en communication, INERA/CREAF Kamboinsé, Burkina Faso
  • Farid Traore Chargé de recherches en science et gestion de l’environnement, INERA/CREAF Kamboinsé, Burkina Faso
  • Olivier Beucher Consultant, Baastel
  • Issa Bikienga Consultant, ICI Burkina Faso

Abstract

Description du sujet : L’article a trait à des évaluations de la vulnérabilité au climat, pris dans le sens du rapport 4 du GIEC, incluant la sensibilité (aléas climatiques et exposition) et la capacité d’adaptation. La région d’étude est les systèmes agraires de la Boucle du Mouhoun (RBM). Objectifs : L’objectif général poursuivi est d’analyser les vulnérabilités des systèmes agraires de la RBM. Les objectifs spécifiques ont été de faire un zonage des systèmes agraires de la RBM et d’évaluer, avec la participation active des parties prenantes, les vulnérabilités des systèmes agraires définis. Méthodes : La revue documentaire, les ateliers d’appropriation des résultats, de collecte et de validation de données et les entretiens de groupes-cibles dans retenus, à partir d’une fiche d’évaluation de vulnérabilité, ont été utilisés. Résultats : Les entretiens ont eu lieu dans 17 localités de la RBM. Quatre systèmes agraires, Sud-Sahélien, Vallée du Sourou, Nord –Soudanien et Sud- Soudanien, de niveaux différents de vulnérabilité, caractérisent la région d’étude. Conclusions : La disponibilité de l’eau en est le facteur déterminant. Alors, les zones situées plus au Nord, à pluviométries plus faibles, sont les plus vulnérables. De même, la Vallée du Sourou est le moins vulnérable du fait de la vallée du Sourou, d’un barrage-vanne et d’un canal de dérivation qui donnent de l’eau pour les activités de production agricoles durant toute l’année. En moyenne tous les systèmes agraires ont placé les aléas climatiques actuels comme le premier facteur qui va impacter leurs moyens de subsistance Les régions plus pluvieuses craignent les aléas climatiques à venir pendant que les régions moins pluvieuses redoutent plus les aléas climatiques actuels.


Description: The article addresses climate vulnerability assessments, along the lines of IPCC Report 4, including sensitivity (climate hazards and exposure) and adaptive capacity. The study area is the agrarian systems of Boucle du Mouhoun Region (BMR). Objectives: The general objective pursued is to analyze the vulnerabilities of agrarian systems of the RBM. The specific objectives were to do a zoning of BMR agrarian systems and to evaluate, with the active participation of stakeholders, the vulnerabilities of the defined agrarian systems. Methods: Literature review, results appropriation, data collection and validation workshops, and target group interviews were selected from a vulnerability assessment sheet. Results: Interviews took place in 17 localities of the BMR. Four agrarian systems, South Sahelian, Sourou Valley, North Sudan and South Sudan, with different levels of vulnerability, characterize the study area. Conclusions: Availability of water is the determining factor. So the more northerly areas, with lower rainfall, are the most vulnerable. Similarly, the Sourou Valley is the least vulnerable because of the Sourou Valley, a Vann dam and a diversion channel that provide water for agricultural production activities throughout the year. On average, all agrarian systems have placed the current climatic hazards as the first factor that will impact their livelihoods The rainier regions are afraid of future climatic hazards while the less rainy regions are more afraid of the current climatic hazards..

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-01-31
How to Cite
Bonkoungou, J., Compaore, J., Traore, F., Beucher, O., & Bikienga, I. (2019). Analyse De Vulnérabilités Des Systèmes Agraires De La Région De La Boucle Du Mouhoun Au Burkina Faso. European Scientific Journal, ESJ, 15(2), 104. https://doi.org/10.19044/esj.2019.v15n2p104