Criblage Phytochimique et Activités Biologiques de Quatre Plantes Utilisées au Mali dans la Prise en Charge du Paludisme Chez les Enfants

  • Korotoumou Traoré Faculté des Sciences et Techniques (FST), Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), Mali
  • Mahamane Haidara Faculté de Pharmacie, Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), Mali
  • Adama Denou Faculté de Pharmacie, Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), Mali
  • Fatoumata Kanadjigui Département de Médecine Traditionnelle (DMT)/INRSP, Bamako, Mali
  • Marie Nyoni Sogoba Département de Médecine Traditionnelle (DMT)/INRSP, Bamako, Mali
  • Birama Diarra Département de Médecine Traditionnelle (DMT)/INRSP, Bamako, Mali
  • Seydou Maiga Faculté des Sciences et Techniques (FST), Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), Mali
  • Rokia Sanogo DER des Sciences Pharmaceutiques, Faculté de Pharmacie, Université de Bamako, Mali Département de Médecine Traditionnelle, Institut National de Recherche en Santé Publique, Ministère de la Santé Publique, Bamako, Mali

Abstract

Contexte : Selon les résultats d’une enquête menée dans différentes zones écologiques et culturelles au Sud du Mali, beaucoup de plantes médicinales sont utilisées dans la prise charge du paludisme chez les enfants, dont Annona senegalensis, Flueggea virosa, Gymnosporia senegalensis et Vitex doniana. Nous avons approfondi les études sur la composition phytochimique, la sécurité d’emplois et les activités contre les symptômes du paludisme. Objectifs : Caractériser les métabolites secondaires, déterminer la toxicité aiguë, vérifier l’activité hémolytique et évaluer les propriétés antalgiques, antipyrétiques et antiinflammatoires des quatre plantes. Méthodologie : La composition phytochimique a été déterminée par des réactions colorées en tube. L’activité hémolytique a été évaluée par CCM, révélée par le sang humain. La toxicité aigüe et les activités biologiques ont été déterminées in vivo chez les souris et les rats. Résultats : Les coumarines, stérols, tri terpènes, tanins et flavonoïdes ont été caractérisés dans les extraits aqueux des quatre plantes. Ces extraits n’ont pas présenté de constituants qui provoquent l’hémolyse. Les décoctés administrés par voie orale à la dose de 2000 mg /Kg chez des souris n’ont pas provoqués d’effets toxiques et de mortalité. Les décoctés administrés par voie orale à la dose de 100 et 200 mg /Kg chez des souris ont montré des remarquables activités antalgique, antiinflammatoire et chez les rats l’activité antipyrétique. Conclusion: Ces résultats préliminaires valident l’utilisation traditionnelle des quatre plantes dans la prise en charge des symptômes du paludisme chez les enfants.

Introduction: According to the results of a survey conducted in different ecological and cultural areas in southern Mali, many medicinal plants are used by traditional paediatricians in taking charge of malaria in children. The survey highlighted the use of four plants, which we decided to carry out further study on phytochemical composition, safety of use and activity against symptoms of malaria. Objectives: To characterize secondary metabolites, to determine acute toxicity, to check haemolytic activity, and to evaluate the analgesic, antipyretic and anti-inflammatory properties of Annona senegalensis, Flueggea virosa, Gymnosporia senegalensis, and Vitex doniana. Methods: The phytochemical composition of the aqueous extracts of the leafy twigs of the four plants was determined by coloured tube reactions. Haemolytic activity was assessed by TLC and revealed by human blood. Acute toxicity and biological activities were determined in vivo in mice and rats. Results: Coumarins, sterols, tri-terpenes, tannins and flavonoids were characterized in the aqueous extracts of the leafy twigs of the four plants. These decocts did not show any constituents that cause haemolysis. Decoctions given orally at the dose of 2000 mg / kg in mice did not cause toxic effects and mortality. Decoctions administered orally at the dose of 100 and 200 mg / kg showed remarkable analgesic, anti-inflammatory (in mice), and antipyretic (in rat) activities. Conclusion: These preliminary results validate the traditional use of the four plants in the management of malaria symptoms in children.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2019-02-28
How to Cite
Traoré, K., Haidara, M., Denou, A., Kanadjigui, F., Sogoba, M. N., Diarra, B., Maiga, S., & Sanogo, R. (2019). Criblage Phytochimique et Activités Biologiques de Quatre Plantes Utilisées au Mali dans la Prise en Charge du Paludisme Chez les Enfants. European Scientific Journal, ESJ, 15(6), 210. https://doi.org/10.19044/esj.2019.v15n6p210