Le Syndrome Du Canal Carpien À Lomé (Togo)

  • Fianyo E. Service de Rhumatologie, CHR Lomé Commune, Université de Lomé-Togo
  • Kakpovi K. Service de Rhumatologie, CHR Tomdè-Kara, Université de Kara-Togo
  • Gbeassor-Komlanvi F. Département de santé Publique, Université de Lomé, Togo
  • Tagbor K. Service de Rhumatologie, Hôpital de Bè, Université de Lomé-Togo
  • Houzou P. Service de Rhumatologie, CHU Kara, Université de Kara-Togo
  • Koffi-Tessio V.E.S. Service de Rhumatologie, CHU Sylvanus Olympio, Université de Lomé-Togo
  • Oniankitan O. Service de Rhumatologie, CHU Sylvanus Olympio, Université de Lomé-Togo
  • Mijiyawa M. Service de Rhumatologie, CHU Sylvanus Olympio, Université de Lomé-Togo
Keywords: Syndrome Du Canal Carpien, Diagnostic, Traitement, Afrique Noire

Abstract

Objectif: Décrire les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et thérapeutiques des patients souffrant d’un syndrome du canal carpien à Lomé, au Togo. Patients et Méthode: Il s’est agi d’une étude transversale menée sur dossiers du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2018 dans les trois Services Hospitaliers de Rhumatologie de Lomé (Togo). Résultats: Cent quatre-vingt-douze patients (166 femmes, 126 hommes) ont présenté un syndrome du canal carpien pendant la période d’étude. Leur âge moyen était de 54, 2 ±13 ans (extrêmes: 26 et 83 ans). L’indice de masse corporelle moyen était de 28, 8 ± 6, 1 kg/m2 (extrêmes: 18 et 55, 4). Le sexe féminin, l’obésité (p=0,001), et le travail prolongé à l’ordinateur (p=0,005) ont été identifiés comme des facteurs de risque de SCC. Les manifestations cliniques ont été dominées par les paresthésies à type de fourmillements (77,1% des patients) et la douleur (57,8% des patients). L’atteinte était bilatérale chez 120 patients (62,5%). Cent neuf patients (56,8%) ont présenté un signe de Tinel, et 39 patients (20,3%) ont présenté un signe de Phalen associé au signe de Tinel. La presence du signe de Tinel était corrélée à l’obésité (p=0,001). Le traitement était représenté par les infiltrations locales de cortioïdes (147 patients, 76,6%), les antalgiques et les antiinflammatoires non stéroïdiens(104 patients, 54,2%). Conclusion: Le SCC à Lomé est habituellement idiopathique. Le sexe féminin, l’obésité, et le travail prolongé à l’ordinateur sont des facteurs de risque. Les infiltrations locales de corticoïdes sont efficaces.

Objective: To describe the socio-demographic, clinical and therapeutic characteristics of patients with carpal tunnel syndrome (CTS) in Lomé (Togo). Patients and methods: This was a cross-sectional study. Data were collected from 1 st of January 2011 to 31st of December 2018 in three Rheumatologic Hospital Wards in Lomé. Results: One hundred and ninetytwo patients were diagnosed with CTS (166 women and 26 men). Their average age was between 54.2 ±13 years (range from 26 to 83 years). The average body mass index of male and female patients was 28, 8 ± 6, 1 kg/m2 (range 18 and 55.4). Female gender, obesity (p=0,001), and prolonged computer use (p=0,005) were identified as key risk factors. The main symptoms were: tingling paresthesia (77.1%) and pain (57.8%). The symptoms were bilateral in 120 patients (62.5%). The Tinel sign was positive in 109 patients (56.8%), and 39 patients (20,3%) had both the Tinel sign and the Phalen sign. The Tinel sign was related to obesity (p= 0,001). Management of CTS was performed by local steroid injections (147 patients, 76,6%), pain killers and NSAID (104 patients, 54,2%). Conclusion: CTS is usually idiopathic in Lomé. Female gender, obesity and prolonged computer use are risk factors. Local infiltration of steroids is an effective treatment.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-03-31
How to Cite
E., F., K., K., F., G.-K., K., T., P., H., V.E.S., K.-T., O., O., & M., M. (2020). Le Syndrome Du Canal Carpien À Lomé (Togo). European Scientific Journal, ESJ, 16(9), 229. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n9p229

Most read articles by the same author(s)