Evaluation de la formation dans le cycle de préparation à l’Agrégation des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc

  • El Mostafa Amiri Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Ingénierie Pédagogique (LIRIP), Université Abdelmalek Essaadi, Ecole Normale Supérieure, Tétouan, Maroc
  • Mustapha El Alaoui Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Ingénierie Pédagogique (LIRIP), Université Abdelmalek Essaadi, Ecole Normale Supérieure, Tétouan, Maroc
  • Rachid Janati Idrissi Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Ingénierie Pédagogique (LIRIP), Université Abdelmalek Essaadi, Ecole Normale Supérieure, Tétouan, Maroc
  • Rajae Zerhane Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Ingénierie Pédagogique (LIRIP), Université Abdelmalek Essaadi, Ecole Normale Supérieure, Tétouan, Maroc
  • Mourad Madrane Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Ingénierie Pédagogique (LIRIP), Université Abdelmalek Essaadi, Ecole Normale Supérieure, Tétouan, Maroc
  • Mohamed Laafou Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Ingénierie Pédagogique (LIRIP), Université Abdelmalek Essaadi, Ecole Normale Supérieure, Tétouan, Maroc
Keywords: Agrégation des Sciences de la Vie et de la Terre, Résultats du concours, , évaluation de la formation, cursus universitaire

Abstract

Dans l’esprit d’enrichir et d’améliorer la qualité de l’enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc, un accord a été conclu entre le Maroc et la France en 1990 pour instaurer le cycle de préparation au concours de l’Agrégation, afin de recruter des professeurs agrégés de haut niveau scientifique, pédagogique et didactique. Toutefois, depuis l’instauration de ce concours, le pourcentage de réussite globale des candidats n’a jamais dépassé 16,8% dans toutes les promotions. L’analyse des rapports du jury du concours soulève des problèmes d’ordre cognitif et méthodologique auxquels sont confrontés les candidats. Pour résoudre ces problèmes, aucune étude de l’évaluation de la formation dans le cycle de préparation à l’agrégation n’a été réalisée ; le document officiel ne renvoie nulle part à l’amélioration de la qualité de formation, mais touche seulement les programmes et les filières d’études. De plus, le rapport élaboré annuellement par le jury du concours, à caractère descriptif, peut induire une interprétation erronée des résultats. Pour tenter de trouver des explications à ces propos, une analyse multiple a été menée pour se renseigner sur la spécificité des épreuves du concours, les compétencesrecommandées par le jury, les contenus des cursus de préparation au concours et les pratiques de leur enseignement. Les résultats montrent que les enseignements des cursus de préparation à ce concours, marqués par des cours magistraux, ainsi que leur pratique d’enseignement, qualifiée de dogmatique, ne sont pas alignés avec les compétences scientifiques et pédagogiques requises pour le concours. En ce sens, la formation à l’Agrégation doit se détacher de la formation universitaire classique et proposer des projets de formation alternative innovants, répondant aux exigences du concours de l’Agrégation des Sciences de la Vie et de la Terre.

In 1990, Morocco and France make an agreement to enrich and improve the quality of education of Life and Earth Sciences, and to establish the cycle of preparation for the competition of the Aggregation in order to recruit associate professors of high scientific, educational and didactic levels. However, since the creation of this competition in Morocco in 1991, the overallsuccess rate of candidates has never exceeded 16.8% in all promotions. The analysis of the reports of the jury of the competition raises problems of a cognitive and methodological nature faced by the candidates. In order to solve the problems posed by this competition, no study of the evaluation of training in the cycle of preparation for aggregation has been carried out. The official document does not refer anywhere to improving the quality of training, but only to programs and courses of study. Moreover, the report drawn up annually by the selection board of the competition, which is of a descriptive nature, may lead to a misinterpretation of the results. In an attempt to find explanations for this, a multiple analysis was carried to learn about, the specificity of the competition tests, the skills of recommended by the jury, the content of the competition preparation courses and their teaching practice. The results show that the lessons of the preparation courses for this competition, marked by lectures, and their teaching practice, qualified as dogmatic, are not aligned with the scientific and pedagogical skills of the competition. In this sense, the training in Aggregation must be detached from classical university training, and propose innovative alternative training projects meeting the requirements of the competition of the Aggregation of Life and Earth Sciences.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-03-31
How to Cite
Amiri, E. M., Alaoui, M. E., Idrissi, R. J., Zerhane, R., Madrane, M., & Laafou, M. (2020). Evaluation de la formation dans le cycle de préparation à l’Agrégation des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc. European Scientific Journal, ESJ, 16(9), 351. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n9p351