Modalites D’acquisition Des Terres Et Conflits Fonciers Dans La Sous-Prefecture De Sinfra (Cote d’Ivoire)

  • Bakayoko Ismaila Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Cote d’Ivoire
  • Kana Jean Noel Pacôme Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Cote d’Ivoire
  • Traore Fatoumata Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Cote d’Ivoire
Keywords: Modalité, Acquisition, Terre, Conflit

Abstract

Cette étude vise à expliquer comment à partir des transactions foncières rurales entre populations sédentaires, naissent les conflits fonciers à Sinfra (Côte d’Ivoire). Elle s’appuie sur la théorie de l’acteur de Blumer qui privilégie l’approche idiographique dans l’explication des phénomènes sociaux. L’enquête a été effectuée auprès d’une population de 112 individus repartis selon les catégories suivantes N 1 : autorités coutumières et administratives et N2 : ruraux et cultivateurs dans les 16 villages que compte cette sous-préfecture. En termes de techniques de recherche, l’étude a eu recours à la documentation, l’observation et l’entretien. Les données révèlent que la plupart des litiges fonciers observés à Sinfra résultent des modalités d’acquisition des terres et des rixes liées aux contrats de cession élaborés par des acteurs ruraux sans qualification qui, tout en n’associant pas des acteurs habilités en la matière, se heurtent à des difficultés syntaxiques et à la reproduction textuelle de leurs aspirations dans le cadre des contrats. Parallèlement, ces partenaires fonciers qui croient que leurs aspirations sont toutes définies dans le texte, évoquent des droits qui n’apparaissent pas clairement dans le rédigé et de ce fait, agissent non pas selon le contrat écrit mais selon leurs aspirations, générant ainsi entre eux, heurts et rixes. Pour circonscrire ces conflits, l’étude plaide en faveur de l’intégration des acteurs administratifs dans le processus d’acquisition des terres rurales.

This study aims to explain how, from rural land transactions between sedentary populations, land conflicts arise in Sinfra (Côte d´Ivoire). It is based on the theory of the actor of Blumer who privileges the idiographic approach in the explanation of social phenomena. The survey was carried out on a population of 112 individuals divided into the following categories L 1: customary and administrative authorities and L 2: rural people and farmers in the 16 villages of this sub-prefecture. In terms of research techniques, the study used documentation, observation and interview. The data reveal that most of the land disputes observed in Sinfra result from the terms of land acquisition and brawls linked to the sale contracts drawn up by unskilled rural actors who, while not associating actors authorized in the matter, encounter syntactic difficulties and the textual reproduction of their aspirations within the framework of contracts. At the same time, these land partners who believe that their aspirations are all defined in the text, evoke rights that do not appear clearly in the wording and therefore act not according to the written contract but according to their aspirations, thus generating between them, clashes and brawls. To reduce these conflicts, the study calls for the integration of administrative actors in the process of acquiring rural land.

 

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-07-31
How to Cite
Ismaila, B., Pacôme, K. J. N., & Fatoumata, T. (2020). Modalites D’acquisition Des Terres Et Conflits Fonciers Dans La Sous-Prefecture De Sinfra (Cote d’Ivoire). European Scientific Journal, ESJ, 16(20), 112. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n20p112
Section
ESJ Humanities