Hybridation linguistique et identité culturelle au Sénégal

  • Ibrahima Sarr Université Gaston Berger de Saint-Louis Laboratoire Recherches Sociolinguistiques et Didactiques, Senegal
Keywords: Hybride linguistique, identité, parlures nationales, Sénégal

Abstract

La question de la vie des langues dans les contextes multilingues est un sujet d’intérêt interdisciplinaire (histoire, politique, sociolinguistique, linguistique etc.) Dans ce domaine, les phénomènes d’hybridations linguistiques ont focalisé ces dernières années des recherches multisectorielles pour des raisons liées à leurs enjeux identitaires, leurs implications linguistiques entre autres. Cet article s’applique au contexte sénégalais caractérisé par un multilinguisme actif pour interroger les implications identitaires des hybrides linguistiques dans le contexte de lutte pour la valorisation des langues nationales restées sous le joug du français, langue officielle. Il offre également une analyse des positionnements épilinguistiques générés par ces hybrides. L’article aborde la question sous deux angles : un angle diachronique pour saisir les évolutions du paysage sociolinguistique sénégalais et les dynamiques qui ont favorisé le processus d’hybridation, et un angle synchronique pour donner une vue d’ensemble du phénomène et sa perception par les locuteurs. Cet article s’appuie sur un travail de terrain effectué auprès de la population estudiantine de Saint-Louis et des media de la localité pour le rôle qu’ils jouent dans la création lexicale et la diffusions des parlures nationales. L’analyse des données recueillies montre clairement que l’hybridation linguistique est bien en cours dans le paysage linguistique sénégalais et qu’elle tire sa substance des langues étrangères et des langues locales. C’est un phénomène qui se généraliser d’autant plus que les identités en constructions en font un élément fondateur.

The issue of languages in multilingual contexts is a subject of interdisciplinary interest (history, politics, sociolinguistics, linguistics, etc.) In this field, phenomena of linguistic hybridization have focused in recent years on multisectoral research for reasons related to their identity issues, their linguistic implications among others. This article applies to the Senegalese context characterized by active multilingualism to question the identity implications of linguistic hybrids in the context of the struggle for the empowerment of national languages that have remained under the yoke of French, the official language. It also offers an analysis of the linguistic attitudes generated by these hybrids. The article approaches the question from two angles: a diachronic angle to grasp the evolutions of the Senegalese sociolinguistic landscape and the dynamics that favored the process of hybridization, and a synchronic angle to give an overview of the phenomenon and its perception by speakers. This article is based on a fieldwork carried out with the student population of Saint-Louis and local media for the role they play in lexical creation and dissemination of national languages. The analysis of the data collected clearly shows that linguistic hybridization is in progress within the Senegalese sociolinguistic environment. Besides, it draws from the contact between foreign and local languages. That phenomenon is expanding all the more as it constitute the bedrock of the construction of identity.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-08-31
How to Cite
Sarr, I. (2020). Hybridation linguistique et identité culturelle au Sénégal. European Scientific Journal, ESJ, 16(23), 102. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n23p102
Section
ESJ Humanities