Analyse de l’efficacité des pratiques pédagogiques du français sur objectifs spécifiques: Cas de la Faculté de Santé Publique – Liban

  • Maha Badr Lebanese University, Lebanon
Keywords: Français professionnel, apprentissage, efficacité, évaluation, transfert

Abstract

Il s’agit, dans le présent article, d’examiner sur un terrain spécifique, celui de la Faculté de Santé Publique (Liban), l’efficacité d’une formation ayant pour but l’enseignement du français comme langue étrangère. L’étude vise surtout l’examen du terrain à partir, d’une série d’enquêtes ou de grilles d’évaluation, en premier, et de l’analyse des résultats, en second, afin de juger la pertinence voire l’efficacité de l’apprentissage. A cet égard, l’étude tente de prendre en considération les indicateurs servant à évaluer la réussite des apprenants ; son objectif est de soulever la part de responsabilité de la formation dans les résultats observés par ces mêmes indicateurs. Le modèle d’évaluation suivi a été conçu par Donald Kirkpatrick (1959) depuis la fin des années 50. Il est essentiellement basé sur quatre niveaux : l’évaluation des réactions, des apprentissages, du transfert et des résultats. L’évaluation des réactions consiste à détecter le degré de satisfaction des participants à partir d’un questionnaire d’évaluation. Dans une deuxième étape, il s’agit de mesurer l’apprentissage quant aux compétences et aux connaissances. La mise en œuvre effective des compétences nouvellement acquises ne serait pas mesurable dans l’immédiat ou à l’issue de la formation car elles dépendent de l’insertion dans le milieu professionnel. Les résultats obtenus dans les différents tests sont des indicateurs quantitatifs quant à l’évolution « linguistique » des apprenants. En dernier, un ensemble de suggestions sont présentées : au-delà des connaissances linguistiques, elles peuvent conduire à un apprentissage en autonomie et à une acquisition des compétences professionnelles durables ; ce qui donne à l’apprenant la chance de s’insérer dans le monde professionnel et de pouvoir s’adapter aux différentes évolutions des organisations.

This article aims to examine the effectiveness of teaching French as a foreign language via workshops. The study was conducted in the Faculty of Public Health (Lebanon). The study collected data with a series of surveys and rubrics. It analyzed the results and then judged the relevance or even the effectiveness of the learning experience. The study attempted to take into account the indicators used to assess the success of learners; its objective is to highlight the effectiveness of the extra workshop. The evaluation model used was designed by Donald Kirkpatrick in late 1950s. It is essentially based on four levels: evaluation of reactions, learning, transfer and results. The evaluation of reactions consists of detecting the degree of satisfaction of the participants from an evaluation questionnaire. The second step is to measure learning in terms of skills and knowledge. The effective “transfer” of the newly acquired skills cannot be measured immediately nor after the end of the training because it requires effective integration into the professional environment. The results obtained in the various tests are considered as quantitative indicators of the "linguistic" development of learners. Finally, a set of suggestions are presented that can lead to independent learning and the acquisition of sustainable professional skills. These qualifications provide the learner a better chance of integrating into the professional world and adapting to evolutional organizational changes.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-11-30
How to Cite
Badr, M. (2020). Analyse de l’efficacité des pratiques pédagogiques du français sur objectifs spécifiques: Cas de la Faculté de Santé Publique – Liban. European Scientific Journal, ESJ, 16(32), 54. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n32p54
Section
ESJ Humanities