Modélisation Des Extrêmes Climlatiques De La Région De La Marahoué À Partir D’un Générateur Stochastique De Temps Mono-Site (Weagets)

  • Yapi Assa Fabrice Universitaire de Recherche et d’Application en Télédétection, Université FHB, Côte d’Ivoire
  • N’guessan Bi Vami Hermann Maître Assistant au Centre Universitaire de Recherche et d’Application en Télédétection, Université FHB, Côte d’Ivoire
  • Oga Yeï Marie Solange UFR Sciences de la Terre et des Ressources Minières Université Félix Houphouët Boigny Abidjan Cocody, Côte d’Ivoire
  • Kpan Oulaï Jean Gautier Département de Géosciences, Université Peleforo Gon Coulibaly, Côte d’Ivoire
  • Allechy Fabrice Blanchard UFR Sciences de la Terre et des Ressources Minières Université Félix Houphouët Boigny Abidjan Cocody, Côte d’Ivoire
  • Biemi Jean UFR- Science de la Terre et des Ressources Minières, Côte d’Ivoire
Keywords: Extrême Climatique, Modélisation, Weagets, Marahoué

Abstract

L’objectif de ce travail est d’analyser et de modéliser les tendances pluviométriques extrêmes à l’horizon 2050 à partir des données pluviométriques journalières de 1980 à 2013. Ces données ont été analysées à l’aide du programme ClimPACT 2 master qui a servi de calcul des indices climatiques. Le modèle WEAGETS a été utilisé pour modéliser ces données hydroclimatiques à l’horizon 2050 à partir de la méthode des chaines de Markov d’ordre 3. Les résultats montrent que la moyenne des cumuls de pluies moyennes mensuels observés est de 103,97 mm et celle estimée est de 100,71 mm soit un déficit de 3,26 mm par rapport à celle observée au cours de la chronique d’étude. La précipitation totale maximale d’un jour pluvieux (Rx1day) observé et généré présente une allure décroissante dans la région avec des coefficients respectifs de -0,37 et -0,25. Au cours des périodes 2014 à 2024, les localités de Zuénoula et de Sinfra seront dominées par des séquences sèches qui seront également observées durant les périodes de 2038 à 2050 dans le Sud et le Centre de la zone d’étude. Les jours consécutivement secs (CDD) vont augmenter dans toute la Marahoué, tandis que les jours consécutivement humides (CWD) vont y baisser progressivement. Ces résultats serviront à la mise en place des stratégies d’adaptation des populations face à ce fléau.

The objective of this work is to analyze and model extreme rainfall trends up to 2050 based on daily rainfall data from 1980 to 2013. These data were analysed using the ClimPACT 2 master program which was used to calculate the climate indices. The WEAGETS model was used to model these hydroclimatic data by 2050 using the Markov Chain 3 method. The results show that the average monthly average rainfall accumulation observed is 103.97 mm and the estimated average rainfall is 100.71 mm, representing a deficit of 3.26 mm compared to that observed during the study chronicle. The maximum total precipitation of a rainy day (Rx1day) observed and generated shows a decreasing rate in the region with respective coefficients of -0.37 and -0.25. During the periods 2014 to 2024, the localities of Zuénoula and Sinfra will be dominated by dry sequences which will also be observed during the periods 2038 to 2050 in the southern and central parts of the study area. Consecutively dry days (CDD) will increase throughout Marahoué, while consecutively wet days (CWD) will gradually decrease there. These results will be used to put in place strategies to help populations adapt to this scourge.

Downloads

Download data is not yet available.

Metrics

Metrics Loading ...
Published
2020-12-31
How to Cite
Fabrice, Y. A., Vami Hermann, N. B., Solange, O. Y. M., Jean Gautier, K. O., Blanchard, A. F., & Jean, B. (2020). Modélisation Des Extrêmes Climlatiques De La Région De La Marahoué À Partir D’un Générateur Stochastique De Temps Mono-Site (Weagets). European Scientific Journal, ESJ, 16(36), 70. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n36p70
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences