Les Forêts Sacrées Dans Les Hautes Terres De l’OuestCameroun : Intérêt Dans La Conservation De La Biodiversité

  • Bertine Tiokeng Faculté des Sciences, Département de biologie végétale, Université de Dschang, Cameroun
  • Merveille Lilie Ngougni Faculté des Sciences, Département de biologie végétale, Université de Dschang, Cameroun
  • Victor François Nguetsop Faculté des Sciences, Département de biologie végétale, Université de Dschang, Cameroun
  • Marie Caroline Momo Solefack Faculté des Sciences, Département de biologie végétale, Université de Dschang, Cameroun
  • Louis Zapfack Faculté des Sciences, Département de Biologie des organismes végétaux, Université de Yaoundé I, Cameroun
Keywords: Hautes Terres De OuestCameroun, Forêt Sacrée, Diversité, Inventaire Floristique

Abstract

La végétation des Hauts plateaux de l’Ouest-Cameroun est pratiquement domestiquée, les espèces originales sont réfugiées dans des reliques de forêts, dans des zones à accès difficile dans des forêts ripicoles le long des cours d’eau ou dans des forêts dites forêt sacrées. Le présent travail vise à évaluer la diversité floristique et à faire une analyse qualitative et quantitative de la flore de quelques forêts sacrées dans l’Ouest du Cameroun. Le statut de conservation des espèces a été également déterminé. Le recensement des individus s’est fait dans 41 placettes de 25 m x 25 m établies dans les forêts sacrées de Bafou, Baleveng, Bamendou, Mbing Mekoup, Bamendjinda et de Bamendjo. Le nombre de placettes par forêt dépendait de la taille de la forêt. À l’intérieur de chaque placette, tous les individus de diamètre supérieur ou égal à 10 cm à hauteur de poitrine (1,30 m) ont été considérés. Les indices de diversité de Shannon et de Simpson ont été utilisés pour évaluer la phytodiversité ; les valeurs d’importance des espèces et des familles ont été calculées. Le test d’ANOVA a été utilisé pour comparer statistiquement les données. Globalement, 2 829 individus de diamètre ≥ 10 cm appartenant à 91 espèces, 85 genres et 47 familles ont été inventoriés. Les valeurs des indices de diversité sont faibles (de 0,73 et 2,49 bits par placette pour l’indice de Shannon ; de 0,02 à 0,89 par placette pour l’indice de Simpson). Elles traduisent la faible diversité floristique de la zone. La surface terrière varie de 14,44 m2.ha-1 à 65,6 m2. ha-1 par forêt. L’analyse factorielle des correspondances individualise la flore en trois grands groupes suivant un gradient topographique, hydrologique et anthropique. La classification ascendante hiérarchique confirme les résultats de l’analyse factorielle des correspondances en individualisant trois grandes classes de flore. Le facteur altitude semble être le facteur principal qui influence l’individualisation de ces groupes déterminés par les analyses multivariées. D’après la liste rouge des espèces menacées de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature ; six espèces du total enregistré sont en situation de vulnérabilité (Prunus africana, Podocarpus mannii, Entandrophragma utile, Entandrophragma candollei, Cordia platythyrsa, Antidesma venosium). Cette étude souligne l’importance de la flore des forêts sacrées, les données obtenues pourront servir de bases pour une gestion durable de ces forêts.

The vegetation of the Western Highlands is almost domesticated, and the original species are found in forest relics called sacred forest. These sacred forests also have an important number of floristic species. This work aims to assess the floristic diversity and to make a qualitative and quantitative analysis of the flora of some sacred forests in West Cameroon. The conservation status of the species was also determined using IUCN redlist. The census of individuals was carried out on 41 plots of 25 m x 25 m established in the selected forests. The number of plots per forest depended on the size of the forest. Within each plot, all individuals with a diameter greater or equal to 10 cm at breast height (1.30 m) were considered. The Shannon and Simpson diversity index were used to assess phytodiversity; importance values for species and families were calculated. The ANOVA test was used to compare the data. Overall, 2829 individuals with a diameter of ≥ 10 cm belonging to 91 species, 85 genera and 47 families were inventoried. Diversity index values are low (0.73 and 2.49 bits per plot for the Shannon index; 0.02 to 0.89 bits per plot for the Simpson index). These reflect the low floristic diversity of the area. The basal area varies from 14,44 m2. ha-1 to 65.6 m2. ha-1 per zone. Correspondence factor analysis individualizes the flora into three major groups following a topographic, hydrological, and anthropogenic gradient. Clustering hierarchical analysis confirms the results of the AFC by grouping the flora into three main classes according to the altitude. Amongst the species recorded, six others are in a vulnerable situation (Prunus africana, Podocarpus mannii, Entandrophragma utile, Entandrophragma candollei, Cordia platythyrsa, Antidesma venosium). This study highlights the importance of sacred forest vegetation as a basis for sustainable management of these forests.

Downloads

Download data is not yet available.

Metrics

Metrics Loading ...
Published
2020-12-31
How to Cite
Tiokeng, B., Lilie Ngougni, M., Nguetsop, V. F., Momo Solefack, M. C., & Zapfack, L. (2020). Les Forêts Sacrées Dans Les Hautes Terres De l’OuestCameroun : Intérêt Dans La Conservation De La Biodiversité. European Scientific Journal, ESJ, 16(36), 234. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n36p234
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences