Détermination Du Régime Alimentaire De La Girafe d’Afrique De l’Ouest (Giraffa Camelopardalis Peralta Linnaeus 1758) En Saison Sèche Dans Les Zones Excentrées De Fandou, Dingazi-Banda Et Simiri Au Niger

  • Hamadou O. UFR Biosciences, Université Dan Dicko Dankoulodo de Maradi, Niger
  • Amadou Oumani A. UFR Biosciences, Université Dan Dicko Dankoulodo de Maradi, Niger
  • Morou B. UFR Biosciences, Université Dan Dicko Dankoulodo de Maradi, Niger
  • Mahamane A. Université de Diffa, Diffa, Niger
Keywords: Régime alimentaire, Girafe, Saison sèche, Fandou, Dingazibanda, Simiri, Niger

Abstract

La girafe du Niger (Giraffa camelopardalis peralta), est une espèce relique bénéficiant depuis plusieurs décennies d’une protection intégrale et cohabite de manière assez harmonieuse avec les humains. Ces dernières années, les girafes colonisent progressivement de nouveaux habitats et peu d’informations sont connues sur le régime alimentaire dans les nouvelles zones. La determination du régime alimentaire de la girafe en saison sèche dans les zones excentrées de Fandou, Dingazi-banda et Simiri, a pour objectif d’identifier les espèces végétales, les plus recherchées par la girafe pour une gestion durable de l’espèce au Niger. Trois (3) méthodes à savoir l’observation directe, l’indice d’abroutissement et l’analyse microscopique des crottes ont été utilisées. Il ressort de cette étude, que 23 espèces végétales appartenant à 10 familles sont consommées par la girafe du Niger. Vigna anguculata a été retrouvé à travers les indices d’abroutissement. Les femelles ont un spectre alimentaire plus large (19 espèces végétales) que les mâles (16 espèces végétales). Les espèces végétales, les plus consommées sont Combretum glutinosum (15,60%), Balanites aegyptiaca (11,60%) et Faidherbia albida (37,60%). Le broutage de Mitragyna inermis n’est pas observé chez les mâles. Maerua crassifolia et Ziziphus mauritiana, présentant des indices d’abroutissement élevés, sont moins broutées par la girafe. La faible fréquence de la girafe sur certaines espèces végétales n’est que la conséquence de sa disponibilité dans l’habitat.

 

The Niger giraffe (Giraffa camelopardalis peralta), is a replicant species that has enjoyed full protection for several decades and cohabits quite harmoniously with humans. In recent years, giraffes have gradually colonized new habitats and little is known about the diet in the new areas. Determining the giraffe's diet during the dry season in the outlying areas of Fandou, Dingazi-banda and Simiri, aims to identify the plant species most sought after by the giraffe for sustainable management of the species in Niger. Three (3) methods, namely direct observation, browsing index and microscopic analysis of droppings were used. This study shows that 23 plant species belonging to 10 families are consumed by the Niger giraffe. Vigna anguculata was found through the browsing indices. Females have a wider food spectrum (19 plant species) than males (16 plant species). The most consumed plant species are Combretum glutinosum (15.60%), Balanites aegyptiaca (11.60%) and Faidherbia albida (37.60%). Grazing of Mitragyna inermis is not observed in males. Maerua crassifolia and Ziziphus mauritiana, with high browsing indices, are less browsed by giraffe. The giraffe's low frequency on certain plant species is only a consequence of its availability in the habitat.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2021-02-28
How to Cite
O., H., A., A. O., B., M., & A., M. (2021). Détermination Du Régime Alimentaire De La Girafe d’Afrique De l’Ouest (Giraffa Camelopardalis Peralta Linnaeus 1758) En Saison Sèche Dans Les Zones Excentrées De Fandou, Dingazi-Banda Et Simiri Au Niger. European Scientific Journal, ESJ, 17(7), 120. https://doi.org/10.19044/esj.2021.v17n7p120
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences