Estimation De l’Effet « Effectifs Des Classes » Sur l’Efficacité Des Etablissements Techniques Supérieurs Privés En Côte d’Ivoire

  • Ouattara Souleymane Docteur en Sciences de l’éducation Enseignant-Chercheur à l’Institut Pédagogique National de l’Enseignement Technique et Professionnel
  • Rassidy Oyeniran Docteur en Sciences de l’éducation Enseignant-Chercheur à l’Institut Pédagogique National de l’Enseignement Technique et Professionnel
  • Benie Aloh Jean Martial Hillarion Docteur en Sciences de l’éducation Enseignant-Chercheur à l’Institut Pédagogique National de l’Enseignement Technique et Professionnel
Keywords: Effet, Effectifs Des Classes, Efficacité Des Établissements

Abstract

Cette étude a examiné les relations entre « les effectifs des classes » des établissements privés formant au Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en Côte d’Ivoire et l’efficacité desdites structures de formation. En effet, outre les ressources de l’école, de nombreux chercheurs s’intéressent à la problématique de la taille des classes. Toutefois, leurs résultats sont souvent contrastés. Pour collecter les données de l’étude, deux instruments ont été utilisés : un questionnaire-enseignants et chefs d’établissements sur les effets de la diminution du nombre d’étudiants dans les classes et  une grille d’observation des établissements au sein de 63 établissements. La technique d'analyse des données est celle des modèles multi-niveaux. Les  chercheurs sont parvenus aux résultats qu’avec les filières tertiaires, il existe une certaine homogénéité dans le comportement des établissements et que la contribution des « effectifs réduits des classes » au succès sans redoublement des étudiants est significative. Avec les filières industrielles, l’on note tantôt  une certaine homogénéité, tantôt le modèle « effets fixes » dans l’estimation de l’effet « effectif-classe ». Dans tous les cas, l’on retient que « les effectifs  des classes » sont essentiels pour l’efficacité des établissements. Aussi, en regard de l’intensité de la relation qui varie plus ou moins selon les filières, la présente étude propose-t-elle aux autorités ministérielles d’imposer non seulement un seuil d’ouverture des classes, mais aussi  une architecture des établissements qui permettraient de meilleures conditions de travail.

This study examines the relationship between "class sizes'' of higher vocational schools for the Technical Education High School Diploma (BTS) in Côte d'Ivoire and the effectiveness of these vocational schools. In fact, in addition to school resources, many researchers are more specifically interested in the issue of class size. Two instruments were used to collect data: a questionnaire for teachers and heads of schools and an observation within 63 private higher vocational schools. The method of data analysis is that of multi-level models.  The results indicated that with tertiary streams, there is a certain homogeneity in the behaviour of institutions and that the contribution of "small class sizes'' to student success without repeating a year is significant. With the industrial sectors, there is sometimes a certain homogeneity; sometimes it is the "fixed effects" model which is favoured in the estimation of the "class-size”. The bottom line is that "class sizes'' are essential for the efficiency of schools. Also, in view of the intensity of the relationship which varies more or less according to the streams, this study proposes to the educational authorities to implement a threshold of opening of classes and an architecture of the higher vocational schools, which would allow better working conditions.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2021-05-31
How to Cite
Souleymane, O., Oyeniran, R., & Hillarion, B. A. J. M. (2021). Estimation De l’Effet « Effectifs Des Classes » Sur l’Efficacité Des Etablissements Techniques Supérieurs Privés En Côte d’Ivoire. European Scientific Journal, ESJ, 17(15), 377. https://doi.org/10.19044/esj.2021.v17n15p377
Section
ESJ Social Sciences