Étude comparative des peuplements ichtyologiques de l’Aire Marine Protégée de Joal-Fadiouth et des pêcheries des zones du pourtour non protégées à l’exploitation halieutique

  • Serigne Modou Sarr Maître de Conférence-CAMES, Département Productions Forestières, Institut Supérieur de Formation Agricole et Rurale (ISFAR), Université Alioune Diop. Bambey, Sénégal
  • Mamadou Ndiaye Conservateur des Parcs Nationaux, Direction des Aires Marines Protégées, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Sénégal
  • Alassane Thiam Maître-Assistant, Unité de Formation et de Recherche (UFR) Sciences de l’Ingénieur, Université Pr. Iba Der THIAM de Thiès, Sénégal
  • Fokina Mane Ingénieur des travaux des eaux et forêt, Direction des Eaux et Forêts, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Sénégal
Keywords: Diversité, aire marine protégée, pêcheries, gestion

Abstract

L'effondrement des stocks de poisson est dû à la surexploitation des peuplements ichtyologiques consécutifs aux mauvaises pratiques de pêche au Sénégal. Cette situation a amené les écologistes marins et les gestionnaires de l'environnement à réévaluer les méthodes traditionnelles de gestion des ressources halieutiques. Pour connaitre la dynamique des peuplements ichtyologiques, nous avons mené une étude comparative des peuplements ichtyologiques de l’Aire Marine Protégée de Jaol-Fadiouth et des pêcheries des zones non protégées à l’exploitation halieutique durant la saison froide 2015. Ainsi, l’exploitation des données de pêches expérimentales réalisées au niveau de 16 stations dans les deux zones a permis de faire l’étude. L’analyse des paramètres environnementaux relevés sur chaque station montre que la zone de l’aire marine protégée est similaire à celle des zones non protégées à l’exploitation halieutique. Par conséquent, les éventuelles différences de peuplement ne s'expliquent pas par la variabilité des paramètres physicochimiques. L’analyse de paramètres physico-chimiques, des indicateurs de biodiversité à savoir : la richesse spécifique, les indices de diversité de Shannon-Weaver et d’équitabilité Pielou ont permis de déterminer les caractéristiques environnementales, la composition et la nature des peuplements, d'évaluer l'impact des mesures de gestion des différentes zones.

 

The collapse of fish stocks is due to the overexploitation of fish populations as a result of poor fishing practices in Senegal. This situation has led marine ecologists and environmental managers to re-evaluate traditional methods of managing fishery resources. In order to know the dynamics of the ichthyological populations, we conducted a comparative study of the ichthyological populations of the Jaol-Fadiouth Marine Protected Area and the fisheries of the areas not protected from fishing during the 2015 cold season. Thus, the exploitation of data from experimental fisheries carried out at 16 stations in the two areas allowed the study to be carried out. The analysis of the environmental parameters recorded at each station shows that the area of the marine protected area is similar to that of the areas not protected from fisheries exploitation. Therefore, any differences in population size cannot be explained by the variability of physico-chemical parameters. The analysis of physico-chemical parameters, biodiversity indicators such as species richness, the Shannon-Weaver diversity index and the Pielou equitability index allowed us to determine the environmental characteristics, the composition and the nature of the populations, and to evaluate the impact of the management measures of the different areas.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2021-05-31
How to Cite
Sarr, S. M., Ndiaye, M., Thiam, A., & Mane, F. (2021). Étude comparative des peuplements ichtyologiques de l’Aire Marine Protégée de Joal-Fadiouth et des pêcheries des zones du pourtour non protégées à l’exploitation halieutique. European Scientific Journal, ESJ, 17(17), 133. https://doi.org/10.19044/esj.2021.v17n17p133
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences