Survivance de la Riziculture Pluviale dans le Departement De Bouake : Des Anomalies Pluviometriques a L’adaptation Paysanne

  • Gniamien Kouakou Jonathan Doctorant en géographie à l’Université Alassane Ouattara de Bouake, Cote d'Ivoire
  • Kanga Kouakou Hermann Michel Docteur en Géographie, chercheur, Maitre-assistant en géographie à l’Université Alassane de Bouake, Cote d'Ivoire
  • Tra Bi Zamble Armand Professeur en Géographie, chercheur, Maitre de conférences en géographie à l’Université Alassane de Bouake, Cote d'Ivoire
  • Toure Adama Docteur en Géographie, chercheur, Maitre-assistant en géographie de Korhogo, Cote d'Ivoire
Keywords: Département de Bouake, Riziculture pluviale, Calendrier cultural, Pratiques culturales, Stratégies d’adaptation

Abstract

Les changements climatiques constituent une  menace majeure pour la production agricole. Ses effets en  riziculture pluviale se ressentent  par le changement de son calendrier cultural. L’objectif de cette contribution est d’analyser l’évolution de la pluviométrie de même que les pratiques endogènes. Pour cette étude, il fut utilisé des données climatiques mensuelles (pluviométrie, évapotranspiration potentielle) de 1980 à 2020. A partir de la méthode de Franquin, il a déterminé les périodes pré-humide, humide et post-humide et le calendrier cultural du riz pluvial pour le département de Bouaké.

Les résultats obtenus révèlent que pendant la phase pré-humide (Mars à juin), la durée de cette phase est de 14 jours en moyenne par an entre le semis et le tallage. Quant à la phase humide (juillet à octobre), elle dure en moyenne 45 jours par an. Tandis que la phase post-humide (octobre à décembre) dure 65 jours par an en moyenne. Dans cette période, on peut cultiver le riz pluvial dont le cycle est inférieur ou égal à 120 jours. La saison culturale débute en mars (A2) pour prendre fin en décembre (C2).  Mais selon les riziculteurs enquêtés la saison culturale débute quelques semaines avant juillet (B1 ou début de la saison cultural) et se terminer en décembre (C2). À ce titre, la période préparatoire du sol se situe entre un ou deux mois avant juillet. Le repiquage est exigé en juillet (B1) afin d’obtenir théoriquement un résultat satisfaisant de la production. Ainsi, comme stratégies endogènes, les riziculteurs du département de Bouaké adoptent plusieurs stratégies qui se résument à l’adaptation de nouvelles méthodes de la riziculture à savoir changement du système cultural du riz. Concernant les techniques culturales, les riziculteurs modifient leur date de semis.  Avant c’était dans le mois de mai maintenant elle se fait en juin en vue d’une bonne récolte. Pour le riz pluvial, les riziculteurs commencent le repiquage à partir juillet à août pour s’adapté aux modifications du climat car ce type de riziculture se fait durant la saison pluvieuse.

 

Climate change poses a major threat to agricultural production. Its effects in rainfed rice cultivation are felt by the change in its cropping calendar. The objective of this contribution is to analyze the evolution of rainfall as well as endogenous practices. For this study, monthly climatic data (rainfall, potential evapotranspiration) from 1980 to 2020 were used and Franquin's method was applied to determine the periods as well as the rainfed rice cropping calendar for the department of Bouaké. The results obtained reveal that the rainy season is divided into three phases (pre-wet, wet and post-wet period). To this end, during the pre-wet phase (March to June), the duration between sowing and tillering is 14 days on average following field surveys. As for the wet phase (July to October), it lasts an average of 45 days per year. While the post-humid phase (October to December) lasts 65 days per year on average. During this wet period, rainfed rice can be grown, the cycle of which is less than or equal to 120 days. With Franquin's method, the growing season begins in March (A2) and ends in December (C2). But according to the rice farmers surveyed, the growing season begins a few weeks before July (B1 or start of the growing season) and ends in December (C2). As such, the preparatory period for the soil is between January and mid-June. Transplanting is required in July (B1) in order to theoretically obtain a satisfactory production result. Thus, as endogenous strategies, the rice farmers of the department of Bouaké adopt several strategies which boil down to the adaptation of new methods of rice cultivation, namely change of the rice cultivation system. Regarding cultivation techniques, rice farmers change their sowing date. For upland rice, transplanting is done from July to August to adapt to climate changes.

Downloads

Download data is not yet available.

References

1. Belloncle Guy (1979), Chemins des villages : formation des hommes et développement rural en Afrique. Fonte : Paris ; libraine-Editions L’Harmattan, Agence de Coopération Culturelle et Technique ; 1979. 286 p.
2. Bigot Sylvain Telesphore Yao Brou, Johan Oszwald, Arona Diedhiou (2005), Facteurs de la variabilité pluviométrique en Côte d’Ivoire et relations avec certaines modifications environnementales in Sécheresse 2005 ; 16 (1) : 5-13, 9 p
3. Boraud. ; Kouame ; Kla (2015), Impact des pratiques de gestion des adventices sur le rendement du riz au centre de la Côte d’Ivoire in International Journal of Biological and Chemical Sciences 9(3):1220-1228, 2015, 9 p
4. Diomande Beh Ibrahim ; Kouassi Kouame. , 2014, « Situation pluviométrique et sécurité alimentaire dans le département de Dimbokro dans le centre-est de la Côte d’Ivoire », in Revue de géographie du Laboratoire Léïdi, n°12, pp 82-99.
5. Dossou-Yovo Joel ; Doanmino.; Diarrassouba. ; Chauvancy Gilles (1998), Impact d’aménagements de rizières sur la transmission du paludisme dans la ville de Bouaké, Côte d’Ivoire, Bulletin de la société de pathologie Exotique,91(4), 327-333.ISSN 0037-9085. 7 p
6. Eldin Michel, Avenard Jean-Michel, Girard Georges, Sircoulon Jacques, Guillaumet Jean-Louis, 1971, « Le climat », in milieu naturel de la Côte d’Ivoire, n°50, Abidjan, ORSTOM, pp 75-108.
7. FAO, 2014, Evaluation finale du projet « Amélioration de la Production de Riz en Afrique de l’Ouest en Réponse à la Flambée des Prix des denrées alimentaires » (APRAO) GCP/RAF/453/SPA, pp 88
8. Franquin, 1969, « Analyse agroclimatique en régions tropicales, saison pluvieuse et saison humide, application », in Cah. ORSTOM, n°9, pp 65-95.
9. Kouame. Bossom , Sedia 2014, contribution à la résolution de la pénurie en riz dans la zone centre de la cote d’ivoire, 7 p
10. Mbade Sène. Abdourahmane,2018, Dégradation des rizières des bas-fonds dans un contexte de changement climatique en Basse Casamance (Sénégal), in Revue espace géographique et société marocaine n°20/21 janvier 2018, pp 15
11. Perraud Alain., 1971, Les sols, in « Le milieu naturel de la Côte d’Ivoire », Paris, ORSTOM,n°50,pp.269-390.
12. Trébuil Guy, 1999 Les transformations récentes des systèmes agraires rizicoles en Asie : Impact de l’Institut international de recherche sur le riz et des systèmes nationaux de recherche agricole, Tome 2 : Synthèse, pp 163
13. Tra Bi Zamble Armand, Telesphore Brou Et Gil Mahe, 2013, « Analyse par télédétection des conditions bioclimatiques de végétation dans la zone de contact forêt-savane de côte d’ivoire : cas du « v » baoulé » in : Colloque de l’Association Internationale de Climatologie, vol. 18 : 78-83.
Published
2022-07-31
How to Cite
Jonathan, G. K., Hermann Michel, K. K., Zamble Armand, T. B., & Adama, T. (2022). Survivance de la Riziculture Pluviale dans le Departement De Bouake : Des Anomalies Pluviometriques a L’adaptation Paysanne. European Scientific Journal, ESJ, 18(24), 131. https://doi.org/10.19044/esj.2022.v18n24p131
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences