Evaluation De La Prise En Charge De La Malnutrition Aigüe Sévère Dans Le Service De CRENI Du Centre Hospitalier Régional (CHR) De Niamey

  • D. Bonkano Baoua Service de pédiatrie, centre hospitalier régional poudrière de Niamey
  • M Garba Service de pédiatrie, Hôpital National de Lamordé de Niamey
  • Ms Maman Moussa Service de pédiatrie, Hôpital National de Lamordé de Niamey
  • N. Naneito Moussa Service de pédiatrie, Hôpital National de Lamordé de Niamey
  • M. Kamaye Département de Médecine et Specialités médicales, Université Abdou Moumouni de Niamey Service de pédiatrie, Hôpital National de Lamordé de Niamey
Keywords: Malnutrition Aigüe Sévère, Évaluation, Prise En Charge, Niamey, Niger

Abstract

Introduction L’objectif de notre étude est d’évaluer la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère dans le centre de récupération nutritionnelle intensive du centre hospitalier régional de Niamey. Matériels et méthodes : nous avons mené une étude prospective de soins courants réalisée entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2016 en incluant les enfants de 0 à 59 mois qui présentaient un rapport poids/taille ≤ - 3 Z score et ou des œdèmes de dénutrition chez lesquels une malformation cardiaque ou néoplasies ou autres maladies chroniques étaient éliminées. Le protocole national de la récupération nutritionnelle est divisé en phase 1 pendant laquelle les patients sont mis sous le lait F-75 (130ml/kg/j), en phase de transition avec la mise sous le F-100 (130ml/kg/j) et en phase 2 pendant laquelle les patients sont mis sous l’alimentation thérapeutique près à l’emploi et ou le F-100. Le passage d’une phase à une autre est bien codifié par le protocole. Résultats : Durant la période de l’étude, 5773 patients ont été recensés, parmi lesquels 814 étaient atteints de MAS soit une fréqureprésentaient 75%. Le marasme représentait 86,30% des cas de malnutrition, le kwashiorkor 5,03% et la forme mixte 8,70%. La grande majorité des malades (91,52%) avait un Z score ≤ - 3. L’ECBU était positive chez 85 patients. L’E Coli représentait 87% des germes rencontrés. Les facteurs de comorbidité étaient le paludisme (88,8%) ; les pneumopathies (5,28%) et le VIH (1,4%). Les principales complications rencontrées au cours de l’hospitalisation étaient la déshydratation (26,5%), la détresse respiratoire (6,14%) et l’hypothermie (3,2%). La durée moyenne de séjour hospitalier était de 15,7±5,2 jours et 12% des patients avaient un séjour de plus de 20 jours. Le gain pondéral moyen journalier était de 12,5±3,9g/kg/jour. Nous avions enregistré 66 cas de décès (8,1%). Conclusion: L’étude montre une prévalence très élevée du marasme, une prédominance des enfants de moins de 24 mois et une mortalité élevée chez les nourrissons. Promouvoir une bonne diversification alimentaire chez le nourrisson permettrait d’améliorer la situation. ence de 14,1% de toutes les pathologies rencontrées dans notre service. Le sexe masculin était prédominant (52,5%) avec l’âge moyen des patients à 14,4±9,14 mois. Les patients issus de familles à niveau de vie faible  représentaient 75%. Le marasme représentait 86,30% des cas de malnutrition, le kwashiorkor 5,03% et la forme mixte 8,70%. La grande majorité des malades (91,52%) avait un Z score ≤ - 3. L’ECBU était positive chez 85 patients. L’E Coli représentait 87% des germes rencontrés. Les facteurs de comorbidité étaient le paludisme (88,8%) ; les pneumopathies (5,28%) et le VIH (1,4%). Les principales complications rencontrées au cours de l’hospitalisation étaient la déshydratation (26,5%), la détresse respiratoire (6,14%) et l’hypothermie (3,2%). La durée moyenne de séjour hospitalier était de 15,7±5,2 jours et 12% des patients avaient un séjour de plus de 20 jours. Le gain pondéral moyen journalier était de 12,5±3,9g/kg/jour. Nous avions enregistré 66 cas de décès (8,1%). Conclusion: L’étude montre une prévalence très élevée du marasme, une prédominance des enfants de moins de 24 mois et une mortalité élevée chez les nourrissons. Promouvoir une bonne diversification alimentaire chez le nourrisson permettrait d’améliorer la situation.  

Background: The objective of our study is to evaluate the management of severe acute malnutrition in the intensive nutrition recovery center of the Regional Hospital Center of Niamey.Methods: we carried out a prospective study of routine care performed between January 1, 2016 and December 31, 2016 including children from 0 to 59 months who presented a weight / height ratio ≤ - 3 Z score and or edema of undernutrition in which a heart malformation or neoplasms or other chronic diseases were eliminated. The national protocol for nutritional recovery is divided into phase 1 during which patients are put on F-75 milk (130ml / kg / d), in the transition phase with putting on F-100 (130ml / kg / d ) and in phase 2 during which the patients are put on therapeutic food ready for use and / or F-100. The transition from one phase to another is well codified by the protocol. Results: During the study period, 5,773 patients were identified, among which 814 had SAM, ie a frequency of 14.1% of all pathologies encountered in our department. Male sex was predominant (52.5%) with the mean age of patients at 14.4 ± 9.14 months. Patients from families with a low standard of living accounted for 75%. Marasmus accounted for 86.30% of malnutrition cases, kwashiorkor 5.03% and mixed form 8.70%. The vast majority of patients (91.52%) had a Z score ≤ - 3. The urine culture was positive in 85 patients. E Coli accounted for 87% of the germs encountered. The comorbid factors were malaria (88.8%); pneumonia (5.28%) and HIV (1.4%). The main complications encountered during hospitalization were dehydration (26.5%), respiratory distress (6.14%) and hypothermia (3.2%). The mean length of hospital stay was 15.7 ± 5.2 days and 12% of patients had a stay of more than 20 days. The mean daily weight gain was 12.5 ± 3.9g / kg / day. We had recorded 66 cases of death (8.1%).

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2020-08-31
How to Cite
Baoua, D. B., Garba, M., Moussa, M. M., Moussa, N. N., & Kamaye, M. (2020). Evaluation De La Prise En Charge De La Malnutrition Aigüe Sévère Dans Le Service De CRENI Du Centre Hospitalier Régional (CHR) De Niamey . European Scientific Journal, ESJ, 16(24), 233. https://doi.org/10.19044/esj.2020.v16n24p233
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences