Quantification de l’érosion hydrique, par la méthode RUSLE, au niveau du bassin versant de l’Oued Mikkès en amont du barrage Sidi Chahed (région de Meknès, Maroc)

  • Kaouthar Mazouzi Université Moulay Ismail, Faculté des Sciences, Département de Géologie, Equipe Sciences de l’Eau et Ingénierie de l’Environnement, Zitoune, Meknès, Maroc
  • Abdellah El Hmaidi Université Moulay Ismail, Faculté des Sciences, Département de Géologie, Equipe Sciences de l’Eau et Ingénierie de l’Environnement, Zitoune, Meknès, Maroc
  • Rachid Bouabid Ecole nationale d’Agriculture de Meknès, Meknès, Maroc
  • El Mâti El Faleh Université Moulay Ismail, Faculté des Sciences, Département de Géologie, Equipe Sciences de l’Eau et Ingénierie de l’Environnement, Zitoune, Meknès, Maroc
Keywords: Barrage Sidi Chahed, Bassin versant, Oued Mikkès, Erosion hydrique, RUSLE

Abstract

La présente étude a pour but d’estimer les pertes en sol dans le bassin versant de l’Oued Mikkès en amont du barrage Sidi Chahed situé dans la région de Meknès (Maroc), par l’utilisation de l’équation universelle révisée des pertes en sol de (Wischmeier et Smith, 1978). La spatialisation du modèle empirique s’est basée sur l’intégration des cinq facteurs dans le Système d’Information Géographique (SIG), à savoir, l’érosivité des pluies « R », l’érodibilité des sols « K », le couvert végétal « C », la topographie « LS » et les pratiques antiérosives « P », et dont la superposition a permis d’élaborer la carte quantitative des pertes en sols à l’échelle du bassin versant. Le bassin versant de l’Oued Mikkès s’étale sur une superficie de 1444 km2 ; il est de forme allongée avec une altitude allant de 2090 m à 184 m du Sud vers le Nord et une pente qui varie de 0 à 189 %. L’étude pluviométrique des onze stations climatiques qui se trouvent au niveau du bassin versant a démontré l’irrégularité des précipitations dans le temps et dans l’espace. Le facteur d’érosivité R a présenté des valeurs allant de 60 à 119, avec une moyenne de 85 Mj.mm/ha. h. an (Millijoule. Millimètres/hectare. Heure. An). Le facteur d’érodibilité K présente des valeurs de 0 jusqu’à 0,6 et il a montré que les sols peu évolués et les vertisols sont les plus vulnérables à l’érosion. Le facteur LS relatif à la topographie varie entre 0 et 2562, dont l’amont est plus accidenté et plus sensible. Le facteur C diffère selon l’occupation des sols, d’où les sols des parcours, les incultes et les sols cultivés sont les plus fragiles. L’érosion hydrique affecte toutes les parties du bassin versant mais avec des degrés variables selon les facteurs de l’érosion. Les terres en dessous du seuil de tolérance de 7 t/ha/an ne représentent que 11% de la superficie du bassin, celles présentant des pertes variant entre 7 et 20 t/ha/an occupent 53%, le facteur d’érosion dans 24% de la superficie a des valeurs entre 20 et 40 t/ha/an et celles dépassant les 40 t/ha/an affectent environ 12% du territoire.

 

The purpose of this study is to estimate soil losses at the Mikkes watershed upstream of the Sidi Chahed dam in the Meknes region (Morocco), using the revised universal equation of losses in soil of (Walter H Wischmeier et Smith, 1978). The spatial empiric model was based on the integration of the five factors in the Geographical Information System (GIS), namely, the erosivity of rains "R", the erodibility of soils "K", the vegetation cover "C", topography "LS" and anti-erosion practices "P", the superposition of which allowed the development of a quantitative map of soil losses at the scale of the watershed. The catchment area of Oued Mikkes covers an area of 1444 km2; it is of elongated shape with an altitude ranging from 2090 meters to 184 meters from the South to the North, and a slope which varies from 0 to 189%. The rainfall survey of the eleven climatic stations located at the catchment level has shown the irregularity of precipitation in time and space. The erosivity factor R showed values ranging from 60 to 119, with an average of 85 Mj.mm/ha.h.a ". Erodibility factor K showed values from 0 to 0.6 and showed that poor soils and vertisols are the most vulnerable to erosion. The LS topography factor varies between 0 and 2562, the upstream of which is more rugged and more sensitive. The C factor differs according to the land use, from which the soils of the rangelands, the uncultivated and the cultivated soils are the most fragile. Water erosion affects all parts of the watershed, but with varying degrees depending on the factors of erosion. Land below the tolerance level of 7 t / ha / year represents only 11% of the catchment area, those with losses varying between 7 and 20 t / ha / year occupy 53%, the erosion factor in 24% of the area has values between 20 and 40 t / ha / year and those exceeding 40 t / ha / year affect about 12% of the territory.

Downloads

Download data is not yet available.

Metrics

Metrics Loading ...
Published
2021-04-30
How to Cite
Mazouzi, K., Hmaidi, A. E., Bouabid, R., & El Faleh, E. M. (2021). Quantification de l’érosion hydrique, par la méthode RUSLE, au niveau du bassin versant de l’Oued Mikkès en amont du barrage Sidi Chahed (région de Meknès, Maroc). European Scientific Journal, ESJ, 17(14), 256. https://doi.org/10.19044/esj.2021.v17n14p256
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences