Culture et Modèle de l’acteur Socio-économique : Cas du Congo

  • Hilarion Josaphat Mfouka Enseignant chercheur, Université Marien Ngouabi de Brazzaville, Congo
Keywords: Interaction, culture, personnalité de base, organisation, acteur ou agent socio-économique, développement

Abstract

Cet article montre que la situation d’existence d’un acteur détermine l’interaction. Pour le démontrer, on caractérise cette situation par une culture qui impacte l’acteur socio-économique à travers la personnalité de base ou l’organisation de l’interaction. La personnalité de base ou l’organisation incarne les attitudes et comportements communément reconnus ou partagés. La culture et la personnalité de base sont des dispositions régulières du capital humain mobilisées dans la décision et l’action à travers une organisation. Dans le cas du Congo, la culture est appréhendée à travers des hypothèses résultant d’un constat, d’un vécu ou d’une perception régulière des congolais ou de l’environnement social du Congo. De ces hypothèses, on anticipe les attitudes et comportements attendus des acteurs à partir de la norme sociale. Les hypothèses ont été testées et confirmées dans une enquête. Elles sont aussi confirmées par d’autres analyses et données sur le Congo. Les résultats montrent que la culture mise en évidence est irrationnelle -au sens de l’économie ou de la gestion- et favorable au sous-développement. L’irrationalité se traduit surtout par la déviance, l’opacité, l’absence de liberté ou d’État de droit, le mysticisme et les traditions. Cette irrationalité s’accompagne d’une culture du sous-développement caractérisée par la pauvreté, la dépendance à l’étranger et la prépondérance des activités informelles. Il en découle une personnalité sociale inadaptée face aux défis du développement et de l’intégration dans l’économie mondiale.

This article shows that the existence situation of an actor determines the interaction. To demonstrate this, we characterize this situation by a culture that impacts the socio-economic actor through the basic personality or the organization of the interaction. The basic personality or organization embodies commonly recognized or shared attitudes and behaviors. Basic culture and personality are regular dispositions of human capital mobilized in decision and action through an organization. In the case of Congo, culture is understood through hypotheses resulting from an observation, experience, or regular perception of the Congolese or of the social environment of the Congo. From these assumptions, the expected attitudes and behaviors of the actors based on the social norm was anticipated. The hypotheses were tested and confirmed in a survey. They are also confirmed by other data analysis on Congo. The results show that the highlighted culture is irrational - in the sense of economics or management - and favorable to underdevelopment. Irrationality manifests itself above all in deviance, opacity, lack of freedom or the rule of law, mysticism, and traditions. This irrationality is accompanied by a culture of underdevelopment characterized by poverty, dependence on foreign countries, and the preponderance of informal activities. The result also shows a social personality unsuited to the challenges of development and integration into the world economy.

Downloads

Download data is not yet available.
Published
2021-09-30
How to Cite
Mfouka, H. J. (2021). Culture et Modèle de l’acteur Socio-économique : Cas du Congo. European Scientific Journal, ESJ, 17(32), 192. https://doi.org/10.19044/esj.2021.v17n32p192
Section
ESJ Social Sciences