Contribution des Poissonneries à L’amélioration des Conditions de vies des Populations de la Ville de Bouaké

  • Dosso Yaya Maître Assistant, Université Alassane Ouattara, Bouaké, Côte d’Ivoire
  • Diarrassouba Bazoumana Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara, Bouaké, Côte d’Ivoire
  • Ouattara El Hadji Inza Doctorant, Université Alassane Ouattara, Bouaké, Côte d’Ivoire
Keywords: Bouaké, contribution, poissonneries, conditions de vies

Abstract

Bouaké, ville à population ichtyophage et deuxième pôle urbain après celui d’Abidjan, abrite des poissonneries qui mobilisent nombre de personnes. L’implantation de ces moyens de conservation, les activités qui en découlent ainsi que les acteurs qu’ils mobilisent suscitent un regard scientifique. Ainsi, cette réflexion vise à analyser la contribution des poissonneries à l’amélioration des conditions de vie des populations de la ville de Bouaké. L’étude a consisté à recueillir des données à partir de la recherche documentaire et de l’enquête de terrain circonscrite à l’observation, à l’entretien et à l’enquête par questionnaire. Il en ressort que les poissonneries sont inégalement réparties à l’échelle de la ville de Bouaké. Elles sont plus concentrées à Dougouba (17 poissonneries), Broukro (11 poissonneries), Zone industrielle 10 poissonneries et Air-France (09 poissonneries). Ce déséquilibre spatial est dû à une différentiation du point de vue socio-démographique et économique entre les quartiers de la ville. Par ailleurs, ces poissonneries sont approvisionnées en diverses espèces par la ville d’Abidjan et le circuit d’animation du commerce est composite. En outre, elles (les poissonneries) contribuent à l’amélioration des conditions de vie des populations de la ville de Bouaké à travers la création d’emplois et de revenus dont la plupart surclasse le SMIC ivoirien. Aussi, ces moyens de conservation contribuent à l’alimentation en permettant la satisfaction des besoins en protéines halieutiques de la population.

 

Bouaké, a city with a fish-eating population and the second largest urban center after Abidjan, is home to fishmongers' shops that mobilize a large number of people. The establishment of these means of conservation, the activities which emerge from them, as well as the actors they mobilize call for scientific scrutiny. This paper focuses on analyzing the contribution of fishmongers towards the improvement of the living conditions of the populations in the city of Bouaké. The result of the study shows that fishmongers are unevenly distributed throughout the city of Bouake. They are more concentrated in Dougouba (17 fishmongers), Broukro (11 fishmongers), Industrial Zone (10 fishmongers), and Aire-France (09 fishmongers). This spatial imbalance is due to a socio-demographic and economic differentiation between the city's districts. The city of Abidjan also supplied the fish shops with various species and the circuit of the trade is composite. They (the fish shops) further contribute to the improvement of the living conditions of the populations in the city of Bouake through the creation of jobs and incomes, most of which exceed the Ivorian minimum wage. The means of conservation contribute to food by offering fish to the population to satisfy its needs in animal resources. 

Downloads

Download data is not yet available.

References

1. Adil EL Marhoum (2019). Échantillonnage et estimation, UNIVERSITÉ MOHAMMED RABAT, Maroc, 101 p.
2. Administrateur Agréé de l’Aquaculture en Afrique (2019). La contribution du poisson à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Est, www.aquacultureinafrica.com, 11 p., consulté le 20 janvier 2022
3. Chaboud, C. & Kébé, M. (1989). La distribution en frais du poisson de mer au Sénégal : Commerce traditionnel et intervention publique, in cah.Sci. hum, Dakar (Sénégal) 25 (1-2) pp 125-143
4. Carmen-Paz, M. (2018). La pêche en Mauritanie et l’Union Européenne. Étude commandée par la commission PECH-EuropéanParliament, 40 p.
5. Comité Sectoriel de Main-d’œuvre du Commerce de l’Alimentation du Québec (2019). Norme professionnelle poissonnière ou poissonnier, Commission des Partenaires du Marché du Travail / Québec, 63 p.
6. Commission de l’Océan Indien (2020). Du poisson pour la vie : nutrition et développement en Afrique de l’Est et dans l’Océan indien occidental, Smart Fish 40 / FAO, Rome, 7 p.
7. Commission Pacifique Sud (2015). La manutention et réfrigération des poissons, www.spc.int 67 p., consulté le 15 janvier 2015
8. Cormier Salem, M.C. (1983). La pêche en Côte d’Ivoire mise au point des connaissances perspectives, mémoire du D E A de 2e cycle de géographie, université X Nanterre, Paris, 135 p.
9. Dehaut, A. (2014). Évaluation de la qualité-fraicheur du poisson par des approches biochimiques (SPME-GC/MS) et moléculaires (PCR), thèse de Doctorat, Université Lille I sciences et technologie, France, 142 p.
10. Dosso, Y. (2019). Contribution du commerce du poisson à l’aménagement de l’espace dans les Sous-préfectures de Sassandra et d’Adiaké, Thèse de doctorat 3è cycle, Université Félix Houphouët-Boigny, 325 p
11. Dosso, Y., ASSUÉ, Y.J.A & Kouakou, A.B. (2020). Activité de pêche et développement socio-économique dans la Sous-préfecture d’Ayaou-Sran (Côte d’Ivoire) in DALOGEO, Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa (Côte d’Ivoire), pp 80-106
12. Failler, P., Dia Abdou, D. & Zeine, D. (2010). Présentation détaillée des résultats de la sous-commission, in socio-économie, pp 157-185
13. FAO (2006). Accroissement de la contribution des pêche artisanales à la lutte contre la pauvreté et à la sécurité alimentaire, FAO, Rome, 2006, 109 p.
14. FAO1 (2008). Profils des pêches et de l’aquaculture par pays, FAO/Rome, 42 p.
15. FAO2 (2008). Les bonnes pratiques d’hygiène dans la préservation et la vente des aliments de rue en Afrique, FAO, Rome, 17 p.
16. FAO (2013). Le commerce du poisson et la nutrition humaine, Comité des Pêches/FAO, Rome, 6 p.
17. Kébé, M., Njock, J.C., & Gallène, J. (1997). Revue sectorielle de la pêche artisanale maritime et lagunaire en Côte d'Ivoire, Programme de Développement Intégré des Pêches Artisanales en Afrique de l'Ouest (DIPA), 45 p.
18. Kouman, K.M. (2008). Implantation des pêcheurs dans le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire : permanence et mutation dans l’organisation de l’espace, Édition Universitaires Européennes 472 p.
19. Kouman, K.M. & Aboya, N. (2017). « Répartition spatiale et apport des
20. Poissonneries dans le ravitaillement de Yopougon en poissons congelés », in revue de Géographie Tropicale et d’Environnement, n°1, pp. 90-101
21. Mahamat, S.S., Madjina, T., Dassidi, N., Ngarledji, P. & Mopate Logtene, Y. (2021). Origine du poisson et système de commercialisation à Abéché au Tchad, in Journal of Applied Biosciences, 158 : 16299-16309
22. Ministère des Ressources Animales et Halieutiques / Direction de Bouaké (2017). Rapport d’activités, Bouaké, 30 p
23. Ministère des Ressources Animales et Halieutiques /Direction de Bouaké (2021). Rapport d’activités, Bouaké, 20 p
24. Ministère Nigérien de l’Environnement et de la Lutte Contre la Désertification (2007). Stratégie de développement de la pêche et de l’aquaculture, Niger/PMEDE/FAO/DFID, 48 p.
25. Ministère de l’Hydraulique de l’Environnement et de la Lutte Contre la Désertification (2006). Stratégie de développement de la filière halieutique, Niger, 36 p.
26. Lahsen, A. (2015). La pêche et l’aquaculture dans le contexte de l’économie bleue, FAO, Rome, www.africanfisheries.org, 16 p, consulté le 25 février 2022
27. Oumarou, N. (2002). Évolution des importations du poisson suite à la dévaluation du francs CFA et son impact sur la production locale Camerounaise, (CRHOL-IRZV), Caméroun, 19 p.
28. Via, A. (2017). La poissonnerie de détail en France : État des lieux et perspectives, rapport intermédiaire, France AgriMer, 4 juillet 2017, 61p.
Published
2022-08-31
How to Cite
Yaya, D., Bazoumana, D., & El Hadji Inza, O. (2022). Contribution des Poissonneries à L’amélioration des Conditions de vies des Populations de la Ville de Bouaké. European Scientific Journal, ESJ, 18(26), 15. https://doi.org/10.19044/esj.2022.v18n26p15
Section
ESJ Humanities