Facteurs De L’adoption Et De L’abandon Du Coton Et De L’anacarde Dans Le Departement De Sinematiali (Nord De La Cote D’ivoire)

  • Trazie Bi Kouamé Marc
  • Vanga Adja Ferdinand Professeur Titulaire, Département de Sociologie / Université Peleforo GON COULIBALY, Korhogo- Côte d’Ivoir
Keywords: adoptions, cashew nut, cotton

Abstract

Le développement de la culture du coton dans le nord du pays par l’Etat de Côte d’Ivoire visait à lutter contre les disparités régionales, à réduire l’exode rural et la pauvreté. Quant à la vulgarisation de l’anacarde, elle répond à un souci de diversification des revenus des producteurs, quoiqu’introduit, au départ, en tant qu’essence forestière pour lutter contre la désertification. Le présent article se propose de déterminer les différents facteurs influençant l’adoption et l’abandon du coton et de l’anacarde dans le département de Sinematiali Les producteurs du coton et de l’anacarde poursuivent des enjeux basés sur la satisfaction des besoins socioéconomiques et nutritionnels, qui sont influencés par un certain nombre de facteurs, tant favorables que défavorables ; autrement dit, des facteurs de l’adoption et de l’abandon. Relativement aux facteurs de l’adoption, facteurs ont été évoqués. Il s’agit des facteurs économiques, sociaux, environnementaux, des facteurs liés à l’encadrement ainsi que d’autres facteurs de considérations distinctes. Pour ce qui est des facteurs de l’abandon, trois  facteurs, qui se rapportent aux aspects économiques, aux aspects liés aux pratiques culturales et aux aspects divers, ont permis d’expliquer ce phénomène. Au plan méthodologique, l’article s’appuie sur une approche mixte (qualitative que quantitative), à visée compréhensive et  axée sur la recherche documentaire, l’observation directe, les entretiens semi-directifs ainsi que sur les enquêtes.

The development of cotton growing in the north of the country by the state of  Côte d’Ivoire aimed at fighting against regional disparities, reducing rural exodus and poverty. As for the vulgarisation of  cashew nuts, it responds to a matter of diversification of the producers’ incomes, whatever introduced at the beginning as a forest essence to fight against desertification. The concurrent article aims to determine the different factors influencing the adoption and the abandonment of the cotton and the cashew nut in the area of Sinematiali. The producers of the cotton and the cashew nut pursue purposes  based on the satisfaction of socio-economic and food needs influenced by a certain number of factors, both favorable and unfavorable, in other words, the factors of the adoption and the abandonment. Relatively to the adoption, five factors have been evoked : there are economic, social and environmental factors, factors linked to the supervision as well as other factors of distinct consideration. As for the abandonment,  three  factors  related to economic aspects, aspects linked to cultural practices and diverse aspects have enabled to explain this phenomenon. The current article aims to determine the different factors influencing the adoption and the abandonment of the cotton and the cashew nut  in the area of Sinematiali. Methodologically, the article is based on a mixed approach, (qualitative and quantitative) comprehensive target and focused on documentary research, direct observation, semi-direct interviews as well as surveys through questionnaires.

Downloads

Download data is not yet available.

References

1. AFFESSI Adon Simon, 2017. Innovations technologiques et participation paysanne au développement rural en côte d’Ivoire. L’exemple de l’ANADER dans le pays Akyé, Editions universitaires européennes, Saarbrücken (Allemagne), 353P.
2. BOUDON Raymond, 1973. Les méthodes en sociologie, In Population, 25e année, N°1,1970, Paris (France), 172 p.
3. COULIBALY Lenta, 2019. Logiques socioéconomiques de la prédominance de la culture d’anacarde sur la production du coton dans la zone de Boundiali. Mémoire de Master de Sociologie, Université Peleforo Gon Coulibaly, Korhogo, 91p.
4. CROZIER Michel. et FRIEDBERG Ehrard, 1997. L’acteur et le système, Edition Seuil, Paris, 435 p.
5. DIABY Mahamadou, KONE Yenizié, TROARE Kalifa, MAÏGA Alpha S. et ANEWIN Moïse, 2020. Analyse des déterminants de l’adoption de la Régénération Naturelle Assistée (RNA) dans la zone soudano-sahélienne : cas des cercles de Diéma et Kolokani au Mali, In International Journal of Biological and Chemical Sciences, vol. 14, N°2, pp 473-485.
6. DUGUE Patrick, KONE Fahiraman Rodrigue, KONE Gnagandjomon, 2007. Gestion des ressources agricoles des savanes de Côte d’Ivoire : conséquences pour l’élaboration des politiques agricoles, Agritrop, CIRAD, Abidjan, 12 p.
7. FIRCA, 2018. La filière du progrès, la filière anacarde, magazine d’information du FIRCA, acte 20, 55 p.
8. GOUMA Marie, 2003. Analyse des négociations de l’OMC sur l’agriculture pour la formation d’une politique appropriée au développement de la filière anacarde en Côte d’Ivoire. Mémoire professionnel, Université de Cocody-Abidjan, 46 p.
9. JESKE Van Seters et KONNON Dieu donné, 2018. Capitalisation des expériences et acquis de la Côte d’Ivoire en matière de politique de structuration et de gestion de la filière anacarde, Ecdpm. N°234, Abidjan, 48p.
10. KAM. Oleh, 2016. L’Avènement de l’innovation culturale en milieu ivoirien et l’évolution des structures sociales : illustration à partir du cas de la région du Nord-ouest (Côte d’Ivoire) In Valley International Journal, Vol 3, N° 109, pp. 2875-2886.
11. KOFFI Simplice Yao et OURA Kouadio Raphaël, 2019. Les facteurs de l’adoption de l’anacarde dans le bassin cotonnier de Côte d’Ivoire, In Cah.Agric. Vol 28, N°24, 9 p.
12. KOFFI Yao Jean Julius, 2005. Impacts socioéconomiques de la culture de l’anacarde dans la région du Zanzan (nord-ouest de la Côte d’Ivoire), Mémoire de DEA, Institut de Géographie Tropicale (IGT), Université de Cocody, Abidjan, 58 P.
13. MICHOTTE Jean, 1970. Innovation et transformation du milieu rural en Côte d’Ivoire : la diffusion du coton allen dans la zone dense à l’ouest de Bouaké, In Cah. O.R.S.T.O.M, sér. Sci. Hum, Vol.VII, N°04, pp 7-19
14. N’DIAYE Aysatou, 2008. Structuration professionnelle de la filière anacarde. Côte d’Ivoire, Rongead, IFCI, Abidjan, 24 p.
15. SANGARE Moussa, 2014. La dynamique de recomposition du mouvement coopératif de la filière coton dans le Nord-ouest de la Côte d’Ivoire, In EDUCI, N°24, Abidjan, 19 p.
16. SANGARE Moussa et Fofana Memon, 2016. Quand le relâchement de l’encadrement technique instaure l’émergence de la culture de « mauvaises pratiques agricoles » dans la filière coton en Côte d’Ivoire, In International Journal of Current Research, vol. 8, N° 07, pp 34780-34792.
17. SANOGO Malmine, 2012. Industrialisation de la filière anacarde en Côte d’Ivoire, African Cashew Alliance, Cotonou, 15p.
18. SINAN Adaman et N’DRI Kouamé Abou, 2016. Impact socioéconomique de la culture d’anacarde dans la sous- préfecture d’Odienné, In European Scientific Journal, Vol 12, N° 32, p.p. 369-383.
19. SUTTER Pierre Luc, 2010. Analyse de la filière anacarde au Burkina Faso : Identification des leviers d’actions pour une meilleure valorisation des ressources paysannes. Mémoire de fin d’Etude, Institut Supérieur d’Agriculture de Lille, 96 p.
20. VANGA Adja Ferdinand, 2012. Genre et Production agricole dans les coopératives du Nord de la Côte d’Ivoire, In European Scientific Journal, Vol.8, N°30, pp 174- 187.
Published
2022-04-30
How to Cite
Bi Kouamé Marc, T., & Adja Ferdinand, V. (2022). Facteurs De L’adoption Et De L’abandon Du Coton Et De L’anacarde Dans Le Departement De Sinematiali (Nord De La Cote D’ivoire) . European Scientific Journal, ESJ, 18(14), 18. https://doi.org/10.19044/esj.2022.v18n14p18
Section
ESJ Natural/Life/Medical Sciences